Les CFF font un carton avec leurs offres à prix cassés

Transports publicsAbonnements demi-tarif à moitié prix et cartes journalières dégriffées se vendent par milliers. Objectif: conquérir de nouveaux clients.

Les entreprises de transports publics multiplient les offres à prix réduit pour attirer de nouveaux clients.

Les entreprises de transports publics multiplient les offres à prix réduit pour attirer de nouveaux clients. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L’abonnement demi-tarif vendu à moitié prix. C’est l’offre alléchante proposée cette semaine par la branche des transports publics, qui cédait pour la première fois à la mode du «Black Friday» à l’américaine. Sans surprise, ce fut la ruée. Plusieurs milliers de bons d’échange – 92,50 francs au lieu de 185 fr. – ont trouvé preneur dans les magasins Interdiscount, partenaires de l’opération.

«Cela a bien marché», commente Jean-Philippe Schmidt, porte-parole des CFF, sans vouloir livrer de chiffre plus précis. L’offre s’adressait exclusivement aux nouveaux clients: pas moyen pour les usagers fidèles des transports publics de renouveler leur carte à bon compte. Une stratégie qui a fortement irrité les milieux de défense des consommateurs en Suisse alémanique. Jean-Philippe Schmidt défend ce choix: «C’est le principe des promotions, comme partout sur le marché. L’idée est d’acquérir de nouveaux clients.» Quelques milliers de voyageurs s’ajouteront donc aux 2,385 millions de détenteurs de l’abonnement demi-tarif.

65 000 cartes vendues

L’autre offensive sur les prix lancée cette année a elle aussi connu un succès fulgurant. Plus de 65 000 cartes journalières dégriffées ont été écoulées depuis septembre. Elles permettent de voyager dans toute la Suisse durant une journée, à un prix variable. Le principe rappelle celui des compagnies aériennes low-cost: plus tôt vous réservez, moins vous débourserez. Le meilleur tarif possible est de 29 francs en 2e classe. Ces jours-ci, des cartes sont disponibles à ce prix pour une utilisation le mercredi 20 décembre. Si vous choisissez le samedi 23 décembre, week-end oblige, le tarif grimpera à 49 fr.

Les CFF évoquaient récemment une autre nouveauté à venir: une carte qui permettra aux détenteurs d’un abonnement demi-tarif de le convertir en abonnement général pour une durée de vingt ou trente jours. Jusqu’où ira cette grande braderie? «L’argument qui revient toujours parmi ceux qui ne prennent pas les transports publics, observe Jean-Philippe Schmidt, c’est le prix. Nous voulons montrer que des possibilités existent de voyager pas cher en Suisse. Et pas seulement pour se rendre au travail. Ces nouvelles cartes dégriffées, par exemple, sont idéales pour les loisirs.»

Créé: 24.11.2017, 19h09

Articles en relation

Les nouveaux IC à deux étages introduits en 2018

Suisse L'introduction progressive des 62 rames de Bombardier commencera dès l'an prochain et s'étalera sur plusieurs années. Plus...

L'abo demi-tarif à moitié prix fait grincer des dents

Suisse Les CFF cassent les prix pour leur abonnement demi-tarif. Mais cette offre promotionnelle est réservée uniquement aux nouveaux clients. Plus...

Les CFF lancent une carte journalière à 29 francs

Mobilité Editorial Dès le mois de septembre, une carte dégriffée sera disponible sur internet. La branche veut rester attractive face à la concurrence. Plus...

CFF: Les prix des billets de train seront stables

Suisse Le chef des CFF a indiqué au journal Le Matin Dimanche que les prix des billets de train seront stables à l'avenir. Plus...

Le nouvel horaire CFF fait déjà débat

Suisse romande La nouvelle grille prévoit notamment de gros travaux dans le canton de Vaud. Le gouvernement s'inquiète des changements. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.