Les CFF découvrent des erreurs dans leur sécurité

Trafic ferroviaireDeux trains ont pu circuler récemment alors que leur voie était occupée. L'un des incidents s'est déroulé sur l'axe Lausanne-Villeneuve.

Fin juin, un train de fret a été par erreur autorisé à rouler sur l'axe Lausanne-Villeneuve (photo d'illustration).

Fin juin, un train de fret a été par erreur autorisé à rouler sur l'axe Lausanne-Villeneuve (photo d'illustration). Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Au cours des derniers mois, deux trains ont été à tort autorisés à rouler, alors même que leur voie n'était pas libre. Les CFF ont découvert les failles dans la sécurité du train et pris des mesures.

Le système européen de contrôle des trains (ETCS) Level 2 est en cause. Il ne nécessite plus de signaux conventionnels classiques, car le conducteur de locomotive voit tous les signaux sur les écrans.

L'ETCS fonctionne bien sur les trajets ouverts. Dès que la topographie est plus variée, note un rapport, cela devient plus difficile. Dans les gares ou les hangars, des problèmes se posent également. Ces systèmes sont très complexes et doivent continuellement être mis à jour.

Deux erreurs récentes

La semaine dernière, les CFF ont fait état de deux erreurs. Fin juin, un train de fret équipé d'une locomotive Re420 sur l'axe Lausanne-Villeneuve a été par erreur autorisé à rouler, alors que la voie n'était pas libre. Un incident similaire s'était produit avec un train d'extinction et de secours en avril dernier sur la ligne de base du Saint-Gothard, près de Flüelen (UR).

Dans les deux cas, selon les CFF, personne n'a été blessé et «il n'y a eu aucun danger». Les véhicules concernés ont immédiatement été arrêtés. Après l'incident de Flüelen, les CFF ont également revu et amélioré le processus de maintenance et ont chargé le secteur de la livraison de procéder à la correction.

Mauvais endroit affiché

«Les incidents sont dus à une combinaison de plusieurs facteurs», selon les CFF. Lors de la maintenance, des réglages incorrects ont empêché le positionnement correct des véhicules. Ni les systèmes embarqués ni ceux de secours n'auraient réagi à cette erreur. La combinaison de ces faits a conduit à un signal erroné donnant l'impression que la voie était libre.

Désormais, les CFF vérifieront systématiquement si les véhicules présentent une anomalie dans l'inscription de leur position. Tous les employés concernés, les gestionnaires d'infrastructure et les compagnies de chemin de fer ont été informés. Les systèmes de sécurité ont par ailleurs été reconfigurés le long des lignes de chemin de fer concernées. (ats/nxp)

Créé: 23.07.2019, 15h38

Articles en relation

Les CFF vendent leurs vieux trains sur internet

Suisse L'ex-régie fédérale se débarrasse de ses véhicules désuets pour des raisons écologiques mais aussi économiques. ATS

Les CFF sous pression après plusieurs retards

Transports En juin, jusqu’à 40% des trains n’était pas à l’heure sur les grandes lignes. La politique va s’en mêler. Plus...

Près de la moitié des trains ne sont pas à l'heure

Suisse Une étude faite par la presse dominicale révèle que 40% des trains n'ont pas été ponctuels au mois de juin. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.