Les CFF mettent la pression sur Bombardier

SuisseLes CFF veulent que les trains FV-Dosto de Bombardier soient prêts à l'exploitation au prochain changement d’horaire, à savoir en décembre 2019.

Les trains FV-Dosto de Bombardier seront prêts en décembre, ont promis les CFF.

Les trains FV-Dosto de Bombardier seront prêts en décembre, ont promis les CFF. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les trains FV-Dosto de Bombardier dont les pannes et les retards de livraison ont fait les gros titres de la presse, seront prêts en décembre, affirme le patron des CFF. Andreas Meyer s'en dit convaincu, malgré les apparences plutôt contraires.

«Nous ne ferons volontairement plus de déclarations», a déclaré le patron des CFF, Andreas Meyer, mardi, lors d’une interview sur les ondes de la RTS. Il revenait sur les remarques selon lesquelles Bombardier n’a respecté aucun délai ces neuf dernières années.

Il est clair que les CFF savaient déjà en 2013 que ce projet d’acquisition, à 1,9 milliard de francs, connaîtrait de sérieux retards. Une expertise avait alors déjà montré que Bombardier voulait conclure la commande de manière «économiquement positive», a précisé le patron de l'ex-régie fédérale.

Au plus tard en décembre 2019

Lors des discussions qui ont précédé le délai de livraison, l'entreprise n’a fait preuve d’aucune prise de conscience et ne s'est montrée prête à aucune concession, a-t-il ajouté. Il lui fallait un scénario de sortie, avaient alors estimé les experts.

Andreas Meyer ne veut aujourd'hui pas spéculer sur ce qui se passerait si les trains ne pouvaient pas être opérationnels durant encore quelques années. «Nous voulons qu'ils soient prêts à l'exploitation au prochain changement d’horaire», à savoir en décembre 2019.

Le patron des CFF reste en revanche vague sur la manière d’atteindre cet objectif. Tout au plus précise-t-il être en contact avec les chefs de la division transport de Bombardier ainsi qu'avec la haute direction opérative du groupe.

Les CFF se trouvent ainsi face à un dilemme fondamental. Un scénario de sortie a peu de chance, au regard du processus qui est déjà trop avancé. Ainsi 39 trains sont déjà prêts et livrés. «Nous ne voulons pas descendre du train en marche. Nous ne le pouvons pas. Ce serait un fiasco pour Bombardier, mais aussi pour les CFF.» (ats/nxp)

Créé: 05.03.2019, 14h21

Articles en relation

Bombardier VS CFF: une facture à 600 millions

Suisse Les trains à deux étages auraient dû être livrés aux CFF dès 2013. Il n'en est rien. La facture pourrait être salée pour le constructeur Bombardier. Plus...

La fiabilité des trains duplex «insatisfaisante»

Suisse Les CFF ont fait savoir jeudi que les trains à deux étages livrés par Bombardier ont des lacunes. Plus...

CFF et Bombardier font mine de se réconcilier au Palais fédéral

Transports ferroviaires Vaudois et Genevois attendront encore longtemps avant d’essayer le train FV-Dosto au départ de Genève et de Lausanne. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.