Plus de trains et moins de retard: les cinq mesures-chocs des CFF

Révolution technologiqueAvec Smartrail 4.0, les CFF vont bouleverser la gestion du rail. Des économies sont prévues mais cela ne touchera pas le prix du billet

Le centre actuel de la gestion des trains à la gare d'Olten, ce mardi matin.

Le centre actuel de la gestion des trains à la gare d'Olten, ce mardi matin. Image: Arthur Grosjean

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

C’est à Olten, la Ville-gare de la Suisse, que les CFF et leurs partenaires ont présenté leur révolution technologique. Elle répond au nom de smartrail 4.0 et permettra d’augmenter la capacité de transport jusqu’à 30%. Et cela sans poser un rail supplémentaire. La gestion ferroviaire de la Suisse sera automatisée autant que possible, ce qui permettra de réagir plus vite et plus efficacement en cas de problèmes. Du coup, les CFF promettent moins de retard et plus de ponctualité dès 2022.


À lire : Trop de retards pour les trains entre Lausanne et Genève


En attendant de voir si ces grandes promesses de ponctualité seront tenues, voyons les changements annoncé ce matin.

1. Des trains localisés au mètre près

Les CFF vont pouvoir augmenter le nombre des trains sur les tracés actuels. Pourquoi? Parce qu’ils seront en mesure de localiser précisément tous leurs convois. Ce qui n’est pas le cas aujourd’hui où le repérage se fait par un dispositif fixe de lignes et de signaux. Le nouveau système va donc pouvoir calculer la distance de freinage entre chaque convois. Ce qui permettra du coup une hausse de la capacité des lignes. Cela entraîne aussi une réduction de 70% du nombre des installations extérieures.Les CFF promettent aussi que les risques de collision dus aux chantiers et aux manœuvres seront réduits de… 90%.

2. Des retards mieux gérés

L’informatisation globale du système permettra de mieux réagir en cas de problèmes. «Le nouveau système aide le personnel à identifier rapidement la variante la plus conviviale , à réguler le trafic ferroviaire en conséquence et à informer les clients», explique Marc Reber, le chef du projet Smartrail 4.0. Il cite l'exemple d'un train de 1200 voyageurs en retard. Suivant les connections qu’ils ont à prendre, les CFF pourront organiser un service de bus ou de taxis bien rapidement.

3. Des voyageurs informés personnellement

Les voyageurs se plaignent actuellement que les informations sur les retards sont lacunaires. Les CFF promettent là aussi des améliorations.En cas de retard ou de suppression de trains, les voyageurs devraient pouvoir être avertis personnellement sur leur smartphone. Un itinéraire bis leur sera proposé. Ils devraient aussi en savoir plus et plus vite sur l’incident. Cela sera possible avec l’internet à haut débit (5 G) dont bénéficieront à la fois le personnel et les voyageurs.

4. Des économies de 450 millions

Avec une gestion facilitée des infrastructures et des véhicules, les CFF tablent à l’horizon 2040 sur des économies de fonctionnement annuel de 450 millions. Les voyageurs en profiteront-ils? Oui et non. Le prix du billet ne devrait pas baisser malgré les économies. Les responsables de smartrail 4.0 se contentent en effet de dire ceci: «la baisse des coûts d’infrastructure permettra au client de bénéficier d’un meilleur rapport coût-utilité». En gros, on en aura plus pour son argent grâce à la hausse du nombre de trains et la meilleure connectivité dans les wagons.

5. Une révolution sur deux décennies

La révolution informatique des CFF va se faire petit à petit. Les responsables ne veulent pas d’un «big bang» qui, en cas de panne générale, provoquerait le chaos sur les lignes. Un test de simulation de smartrail 4.0 a eu lieu en décembre dernier. Il est concluant selon ses responsables. Cette année, la phase de mise en oeuvre sera affinée. Les choses sérieuses commenceront dès 2020 avec des essais en test réel sur des installations pilotes. Dès 2022, les voyageurs devraient sentir la différence avec des liaisons plus nombreuses et plus ponctuelles. Cette révolution devrait s’achever en 2038.

(24 Heures)

Créé: 29.01.2019, 15h09

Sondage

Combien de minutes de retard tolérez-vous pour votre train?






Articles en relation

Trop de retards pour les trains entre Lausanne et Genève

Transports publics La ponctualité n’est pas au top depuis le début de l'année sur ces deux lignes, comme le montrent les chiffres d'un site spécialisé. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.