Passer au contenu principal

Les CFF veulent être l'«Amazon» de la mobilité

L'ex-régie fédérale veut mettre au point une application de mobilité multimodale afin que les voyageurs puissent combiner différents moyens de transports.

«Nous pensons que nous disposons de très bonnes conditions de départ pour un système mondial», a indiqué le directeur des CFF Andreas Meyer.
«Nous pensons que nous disposons de très bonnes conditions de départ pour un système mondial», a indiqué le directeur des CFF Andreas Meyer.
Keystone

Les CFF veulent développer avec la start-up Axon Vibe une nouvelle plateforme de mobilité. L'application, personnalisée, permettra de combiner plusieurs moyens de transport. Les deux partenaires espèrent en faire «une appli de mobilité leader au niveau mondial».

«La question est de savoir qui sera l'«Amazon» de la mobilité», a souligné mardi lors d'une conférence de presse à Berne Ladina Purtschert, responsable du département Swiss Smart Mobility aux CFF. De son point de vue, la réponse est claire: la nouvelle plateforme de mobilité développée conjointement par les CFF et Axon Vibe.

À cet effet, les CFF ont signé avec la firme lucernoise un contrat de coopération portant sur un travail de développement, valable cinq ans. «Nous pensons que, depuis la Suisse, nous disposons de très bonnes conditions de départ pour un système mondial», a indiqué le directeur des CFF Andreas Meyer.

Essai en décembre

En décembre prochain, environ 5000 personnes prendront part à un premier test comprenant diverses offres de mobilité. L'essai aura lieu par le biais d'une application séparée, indépendante de la plateforme habituelle de test Preview CFF, qui réunit déjà 300 000 utilisateurs. Si les offres font leurs preuves, elles seront intégrées dans l'application Mobile CFF.

Le but est que le voyageur puisse, selon ses besoins, combiner différents moyens de transport tels que la voiture, le vélo, le tram, le train ou la trottinette électrique. Selon M. Meyer, personne ne devrait être orienté vers un moyen de transport plutôt qu'un autre. La neutralité par rapport au mode de transport est absolument centrale, a-t-il relevé.

Les CFF et leur partenaire vont non seulement développer leur application de mobilité ensemble, mais aussi la commercialiser et la distribuer à l'international. Axon Vibe est considérée comme l'une des entreprises les plus novatrices dans les domaines de la mobilité intelligente et de l'intelligence artificielle, écrivent les CFF dans leur communiqué. L'entreprise initiale d'Axon Vibe a été vendue à Google en 2006 et a contribué au développement de Google Maps.

Protection des données

Le président du conseil d'administration d'Axon Vibe, Stefan Muff, a expliqué que le système enregistrera les activités des clients et leur proposera ainsi des offres individuelles en fonction de leurs besoins et exigences. Les utilisateurs ne doivent toutefois pas avoir peur que leurs données soient transmises. «Les données appartiennent aux utilisateurs et ils peuvent les effacer à tout instant», a-t-il précisé. Et de qualifier le projet «d'attaque frontale contre la Silicon Valley».

Le système veillera à ce que l'utilisateur trouve à tout moment l'offre la meilleure et la plus rapide, a indiqué le directeur d'Axon Vibe, Roman Oberli. Par exemple s'il y a du retard pendant le voyage, le système proposera des itinéraires alternatifs.

«Il y a un haut degré de personnalisation, qui se base sur les besoins des individus», a dit M. Oberli. Toutefois, le client doit explicitement donner son consentement pour recevoir des propositions individualisées.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.