Passer au contenu principal

Drapeau suisseLe chef de la Jeunesse socialiste a reçu des menaces de mort

Après avoir demandé aux Suisses de renoncer au drapeau à croix blanche pour le 1er Août, Fabian Molina dit avoir reçu des courriers haineux et des menaces de mort. Il revient aussi sur sa provocante proposition.

Fabian Molina est revenu sur ses propos qui ont déclenché des centaines de commentaires indignés dans les médias.
Fabian Molina est revenu sur ses propos qui ont déclenché des centaines de commentaires indignés dans les médias.
Keystone

Renoncer à brandir le drapeau suisse le jour de la Fête nationale et agiter un étendard de paix à la place, ceci pour lutter contre la montée du nationalisme et la «militarisation croissante dans le monde». C'est ce que demandait hier mercredi 20 juillet dans le Blick, Fabian Molina, le chef de la Jeunesse socialiste suisse. Une proposition pour le moins provocante qui a suscité une avalanche de réactions indignées de la part des lecteurs et des internautes. Au point que le jeune politicien s'est à nouveau exprimé ce jeudi 31 juillet dans les colonnes du journal.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.