Passer au contenu principal

Les Chinois espionnent les décideurs européens

Les services secrets créeraient des faux profils sur des réseaux sociaux pour entrer en contact avec leurs interlocuteurs.

Les services secrets chinois créent des faux profils de jeunes universitaires ou de groupes de réflexion sur des réseaux sociaux comme LinkedIn
Les services secrets chinois créent des faux profils de jeunes universitaires ou de groupes de réflexion sur des réseaux sociaux comme LinkedIn
Keystone

Les Chinois sont soupçonnés d’espionner, via Internet, les décideurs politiques, économiques et scientifiques dans plusieurs pays européens. Ce serait également le cas en Suisse, révèle la NZZ am Sonntag.

Les services secrets chinois créent des faux profils de jeunes universitaires ou de groupes de réflexion sur des réseaux sociaux comme LinkedIn, précise le dominical. Des chercheurs, des administrations et des politiciens seraient contactés, puis incités à transférer leur savoir-faire. Une rémunération leur serait proposée en échange de rapports et ils seraient invités à des conférences en Chine.

Le Service de renseignement de la Confédération (SRC) a connaissance de telles tentatives dans plusieurs pays. Les personnes approchées peuvent être des parlementaires, des employés de l’administration, des membres de l’armée, des employés de banque, des académiciens ou encore le personnel de centres de recherche. Le SRC conseille d’ailleurs à ceux qui pourraient être approchés par des services de renseignement étrangers de faire preuve de prudence sur les réseaux sociaux.

La Suisse ne fournit aucun chiffre sur le sujet. Selon le dominical, les autorités allemandes estiment qu’il y a eu plus de 10 000 tentatives de ce type durant les neuf premiers mois de 2017. Dans 95% des cas, il n’y aurait pas eu de suite. Pékin conteste cette pratique. En décembre, un représentant du gouvernement chinois a répondu qu’il s’agissait d’allégations sans aucune preuve, relaie la NZZ am Sonntag.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.