Passer au contenu principal

Christian Levrat milite pour Regula Rytz

Même si le PDC a fait savoir qu'il ne voterait pas pour un Vert, Christian Levrat l'exhorte à élire Regula Rytz.

Le président du parti socialiste plaide pour l'élection d'un Vert au Conseil fédéral le 11 décembre prochain. Dans une interview, Christian Levrat prévient le PDC qu'élire Regula Rytz à la place d'Ignazio Cassis est sa «seule chance de survie au Conseil fédéral».

Le PDC a pourtant fait savoir qu'il ne voterait pas pour un Vert. Cette stratégie est «un suicide politique», estime Christian Levrat dans les colonnes du «Matin Dimanche». «En considérant que la stabilité de la formule magique prime sur tout, comme l'avancent le PLR et l'UDC, ils sont en train de condamner leur unique siège pour 2023. Car les Verts resteront devant», précise-t-il.

Avec ses propos, Christian Levrat veut avant tout mettre en garde le PDC. «Je souhaite que ce parti reste au Conseil fédéral», assure-t-il, «mais le PDC doit faire une appréciation lucide de la situation».

Pour le président du PS, il n'y a «pas de motif d'attendre» pour faire entrer les Verts au gouvernement. Ces derniers sont désormais la quatrième force du pays. Et le Fribourgeois de défendre une interprétation non mathématique de la formule magique qui veut que les grandes formations soient toutes représentées au gouvernement. «Mais surtout, je ne comprends pas pourquoi l'UDC et le PLR devraient garder une majorité au Conseil fédéral, qu'ils n'ont plus au parlement», ajoute-t-il.

Rösti pour le status quo

Dans une interview au «SonntagsBlick», le président de l'UDC Albert Rösti défend au contraire le status quo. Il rejette l'idée du président du PDC Gerhad Pfister de mener une discussion avec tous les partis au sujet de la future composition du gouvernement. «Je ne crois pas que les partis trouveront une meilleure solution pour le moment», estime-t-il.

Le Bernois critique également l'attaque des Verts contre le siège tessinois: «L'attaque contre la Suisse italienne est incompréhensible. La représentation régionale est inscrite dans la constitution».

L'UDC, le PLR et le PDC ont déjà fait savoir qu'ils ne soutiendraient pas la candidature de Regula Rytz au Conseil fédéral. Les Vert'libéraux l'auditionneront mardi prochain et se prononceront ensuite. Le groupe socialiste ne s'est pas encore exprimé sur son soutien à la Verte, mais d'après Christian Levrat, «il n'y a pas de raison de maintenir les Verts dans l'opposition».

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.