Christian Levrat, prochain président à se retirer?

PartisAprès les départs des présidents du PLR Philipp Müller et du PDC Christophe Darbellay, le chef du PS pourrait être le prochain démissionnaire.

Quand Christian Levrat va-t-il quitter le PS? C'est la question.

Quand Christian Levrat va-t-il quitter le PS? C'est la question. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La nouvelle législature qui commence marque le départ de deux poids lourds de la politique En effet le président du PDC Christophe Darbellay va quitter la tête de son parti au printemps prochain et son homologue du PLR, Philipp Müller a annoncé mardi, à la surprise générale, qu'il passait également la main. Et selon la NZZ, un 3e homme pourrait rejoindre le clan des démissionnaires: Christian Levrat, président du PS.

Selon la Neue Zürcher Zeitung, plusieurs parlementaires socialistes tablent sur un départ dans deux ans. But: que le parti ait le temps de se trouver un successeur et que celui-ci ait le temps de donner les impulsions nécessaires aux élections fédérales de 2019. Le Fribourgeois n'entend donc pas partir tout de suite: il a lui-même déclaré qu'il avait très envie de continuer. Mais des discussions seront menées à l'interne du parti l'an prochain pour définir si cela fait sens qu'il conserve la tête du parti sur le plan stratégique.

Une femme à la future présidence?

Et son poste fait déjà des envieux. Ou plutôt des envieuses, puisque la présidente des femmes socialistes, Yvonne Ferri, est claire: s'il y a des candidats d'égale valeur, il faut qu'une femme soit élue. Si c'est le cas, la future présidente serait la 3e du PS, après les passages d'Ursula Koch (1997-2009 et de la Genevoise Christiane Brunner (2000-2004). Quant à savoir de quelle région il ou elle proviendra, cela n'a pas d'importance à ses yeux, même si le Vaudois Roger Nordmann a pris la tête du groupe socialiste aux Chambres. «Il faut que la personne puisse s'exprimer parfaitement en allemand, comme Levrat», estime-t-elle.

Et à l'UDC, Toni Brunner, depuis bientôt 8 ans à la tête du plus grand parti de Suisse, va-t-il lui aussi passer la main? Selon le principal intéressé, aucune rocade n'est à l'horizon, a-t-il précisé, sous le prétexte que l'on ne change pas une équipe qui gagne. En outre, le St-Gallois ne montre aucun signe de fatigue. Tout au plus, des changements pourraient être envisagés si Ueli Maurer quitte le Conseil fédéral. Mais comme celui-ci vient de reprendre les Finances et qu'il entend y rester au moins 4 ans, Toni Brunner n'est donc pas prêt de laisser le flambeau à un successeur.

Lisa Mazzone à la tête des Verts?

Quant aux Verts, il y aura peut-être également une nouvelle tête. En effet, la coprésidente vaudoise Adèle Thorens a elle aussi annoncé dimanche dernier quitter son poste. Mais sa pendante alémanique, Regula Rytz, va elle reprendre la présidence. La nouvelle élue au National et benjamine du Parlement, la Genevoise Lisa Mazzone, est pressentie à la vice-présidence.

Du côté des Vert'libéraux, il y aura aussi peut-être du changement, même si son président, Martin Bäumle, n'est pas encore sûr de conduire son parti jusqu'aux prochaines élections, d'autant que celui-ci a perdu la moitié de ses sièges en octobre. Selon la cheffe de groupe aux Chambres, Tiana Moser, une restructuration pourrait être envisagée.

Enfin, au PBD, pas de changement en vue, même si le parti a perdu sa conseillère fédérale Eveline Widmer-Schlumpf. Martin Landolt devrait conserver son poste. (nxp)

Créé: 17.12.2015, 08h33

Articles en relation

Darbellay en lice pour un siège au Conseil d'Etat

Valais La section du PDC de Martigny-Combe a désigné mercredi à l'unanimité Christophe Darbellay comme candidat au gouvernement valaisan. Plus...

Philipp Müller va quitter la présidence du PLR

Politique L'Argovien a décidé de ne pas se représenter à la tête des libéraux-radicaux de Suisse. Plus...

La présidence du PLR resterait en mains alémaniques

Succession Selon les premiers avis exprimés par la Berne fédérale, le successeur de Philipp Müller à la tête du PLR pourrait être «plutôt alémanique, et jeune». Plus...

Adèle Thorens jette l’éponge après quatre ans à la tête du parti

Verts suisses La Vaudoise quitte la coprésidence et Lisa Mazzone fera ses classes à la vice-présidence. Petite autocritique sur la question de l’asile. Plus...

Thorens renonce à la coprésidence des Verts

Suisse La Vaudoise a décidé de se consacrer davantage au Conseil national et son rôle de mère. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.