Christian Vitta intéressé par le Conseil fédéral

SuisseLe ministre tessinois des finances est également vice-président du PLR Suisse et membre du Conseil de banque de la BNS.

Christian Vitta, âgé de 44 ans, est plus jeune que son collègue de parti et grand favori Ignazio Cassis, 56 ans.

Christian Vitta, âgé de 44 ans, est plus jeune que son collègue de parti et grand favori Ignazio Cassis, 56 ans. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le conseiller d'Etat tessinois Christian Vitta se montre intéressé par le poste du conseiller fédéral Didier Burkhalter. Mais le PLR affirme qu'il n'ira pas à l'encontre de la section de son parti, si celle-ci décide de s'en tenir à sa stratégie: miser sur une seule candidature.

Christian Vitta est ministre tessinois des finances depuis deux ans et représente, selon ses propres mots, «une autre génération de politiciens». Agé de 44 ans, il est plus jeune que son collègue de parti et grand favori Ignazio Cassis, 56 ans.

Ce dernier a certainement les meilleures cartes en main, si le Tessin décide de présenter qu'un seul nom, relève toutefois Christian Vitta lors d'un entretien avec le journal alémanique Blick, publié mercredi. Le scénario serait tout autre si la section tessinoise du parti choisissait de présenter plusieurs candidats, complète-t-il.

Christian Vitta est vice-président du PLR Suisse et membre du Conseil de banque de la Banque nationale suisse depuis 2016. Il a siégé de 2001 à 2015 au parlement cantonal tessinois et dirigé la commune de Sant'Antonio durant quinze ans. Il est père de trois enfants.

Une seule candidature

Pour des raisons stratégiques, le PLR tessinois a décidé de ne présenter qu'une seule candidature à la succession de Didier Burkhalter. Les intéressés ont jusqu'au 10 juillet pour s'annoncer et le parti cantonal tranchera le 1er août.

Le conseiller national Ignazio Cassis, chef du groupe parlementaire, part favori. L'ancienne conseillère nationale et conseillère d'Etat Laura Sadis n'exclut pas de se proposer. Le conseiller aux Etats Fabio Abate a annoncé qu'il n'était pas candidat.

Les sections cantonales du PLR ont jusqu'au 11 août pour présenter un candidat. Un comité de sélection examinera les propositions, mais c'est le groupe parlementaire qui choisira le 1er septembre le ticket officiel du parti. L'assemblée fédérale aura le dernier mot le 20 septembre. (ats/nxp)

Créé: 05.07.2017, 07h20

Articles en relation

Elisabeth Kopp va-t-elle faire son retour politique?

Succession Burkhalter L'ex-conseillère fédérale, en froid depuis 28 ans avec le PLR, se réconcilie avec son parti et sera peut-être présente au congrès qui choisira le successeur à Didier Burkhalter. Plus...

Le Tessin mise sur une seule candidature

Succession Burkhalter Sans divulguer de nom, le PLR tessinois compte privilégier celui qui a les meilleures chances d'être élu. Plus...

L'UDC n'est pas opposée à un Tessinois

Succession Burkhalter Pour succéder à Didier Burkhalter, le président du parti Albert Rösti veut un candidat PLR qui soit proche de ses positions sur l'Union européenne. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.