Passer au contenu principal

Affaire Blocher-Hildebrand«Christoph Blocher a bien remis un document bancaire»

Le porte-parole du Conseil fédéral contredit Blocher. Contrairement à ce qu’il a déclaré, le tribun zurichois aurait montré à Micheline Calmy-Rey un document comportant les transactions du président de la BNS.

André Simonazzi contredit les propos de Christoph Blocher qui affirmait qu'il ne possédait aucun document bancaire sur Philipp Hildebrand.
André Simonazzi contredit les propos de Christoph Blocher qui affirmait qu'il ne possédait aucun document bancaire sur Philipp Hildebrand.
Keystone

Le porte-parole du Conseil fédéral André Simonazzi contredit Christoph Blocher. Contrairement à ce qu’il a déclaré, le tribun zurichois aurait montré à Micheline Calmy-Rey un document comportant les transactions du président de la BNS Philipp Hildebrand.

André Simonazzi a confirmé vendredi une information du site internet du journal «20 minutes». «Je confirme que Monsieur Blocher a montré un document à la présidente Micheline-Calmy-Rey.» C’était «une copie de mauvaise qualité», a-t-il ajouté, précisant qu’il s’agissait d’un extrait d’un document bancaire d’une banque non identifiée au nom de Philipp Hildebrand.

Le vice-président de l’UDC a indiqué pour sa part lors de l’émission «TalkTäglich» de la chaîne de télévision privée «TeleZüri»: «Je n’ai aucun documents de la banque ou d’un compte en banque». Il a affirmé également avoir dit à l’ancienne présidente de la Confédération ne pas savoir si les reproches sont exacts. «Si j’avais eu les documents, j’aurais dit le contraire.»

Vérification des documents

Le porte-parole ainsi que quatre autres personnes de l’administration fédérale étaient présentes lors de la rencontre avec la présidente de la Confédération. L’une d’entre-elles était un représentant de la police criminelle fédérale, venu pour la vérification des documents.

«Le spécialiste de la police criminelle fédérale a constaté que les informations contenues dans le document étaient plausibles», a écrit André Simonazzi. L’expert n’a cependant pas pu prouver la véracité du document. Ce dernier contenait «des données précises de plusieurs transactions bancaires», selon le porte-parole.

Le rédacteur en chef de TeleZüri, Markus Gilli, a confronté Christoph Blocher a plusieurs reprises au fait qu’il s’agissait de documents volés. Le conseiller national a cependant insisté: «je ne sais pas si ce sont des documents dérobés».

ATS

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.