Passer au contenu principal

Une clause de sauvegarde avec… ou sans Bruxelles

Le Conseil fédéral tape, doucement, du poing sur la table. Si une solution pour limiter l’immigration en Suisse n’est pas trouvée avec l’UE d’ici mars, il agira seul et à sa guise.

Simonetta Sommaruga et Didier Burkhalter font cause commune pour trouver une issue au 9 février 2014.
Simonetta Sommaruga et Didier Burkhalter font cause commune pour trouver une issue au 9 février 2014.
Keystone

Ce n’est pas un ultimatum, mais cela commence à y ressembler. Si aucune solution n’est trouvée d’ici mars 2016 avec l’UE pour limiter la forte immigration européenne vers la Suisse, le Conseil fédéral présentera alors de façon unilatérale un projet de clause de sauvegarde. Voilà le plan B que le duo Sommaruga-Burkhalter a dévoilé officiellement vendredi à Berne. Un plan qui satisfait plus ou moins la droite et les milieux patronaux, mais déchaîne la colère de la gauche (lire ci-dessous).

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.