Passer au contenu principal

Sièges pour enfantsUne commission des Etats reste ferme avec les taxis

Une commission des Etats n'en démord pas: les taxis doivent utiliser des sièges spéciaux pour les enfants, même en ville.

La sécurité des enfants prime sur le reste.
La sécurité des enfants prime sur le reste.
Keystone

La commission des transports du Conseil des Etats reste inébranlable: les taxis doivent utiliser des sièges spéciaux pour les enfants, y compris dans les zones urbaines. Pour elle, la sécurité des petits est plus importante que la surcharge de travail occasionnée aux chauffeurs.

Par 5 voix contre 2 et 2 abstentions, la commission confirme sa volonté d'enterrer une initiative parlementaire de Carlo Sommaruga (PS/GE). C'est la troisième fois qu'elle met les pieds au mur sur le sujet, mais moins nettement cette fois-ci. Le National a donné son feu vert en décembre par 147 voix contre 20.

Le Conseil des Etats aura le dernier mot. En septembre, il avait rejeté à une large majorité une motion du National visant le même objectif que cette initiative parlementaire, invoquant la sécurité des enfants.

L'initiative propose de définir des zones d'exception à l'obligation d'attacher tous les enfants jusqu'à douze ans ou 1,50 mètre. Les taxis en seraient ainsi exemptés et accepteraient plus facilement les familles avec enfants, selon M.Sommaruga.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.