Une commission refuse de soutenir les crèches

SuisseBerne ne veut pas passer à la caisse pour favoriser l'accueil extra-familial. Il veut passer la main aux cantons.

Les horaires du parascolaire ne sont pas toujours adaptés à ceux des parents.

Les horaires du parascolaire ne sont pas toujours adaptés à ceux des parents. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les cantons et communes ne devraient pas recevoir de manne fédérale pour favoriser l'accueil extra-familial. Dans un co-rapport, la commission des finances du Conseil des Etats recommande par 8 voix sans opposition mais 3 abstentions de biffer ce soutien.

Le projet du Conseil fédéral vise à soutenir l'accueil extra-familial à hauteur de 100 millions de francs sur huit ans via deux instruments.

Le premier doit permettre aux parents de débourser moins pour la garde de leur progéniture. La Confédération assumerait de manière proportionnelle une partie des dépenses supplémentaires que les cantons et communes consentent, avec la participation éventuelle des employeurs.

Renvoi aux cantons

Cette proposition n'a pas trouvé grâce aux yeux de la commission, qui recommande à la commission de l'éducation, en charge du dossier, de biffer ce point, ont indiqué les services du Parlement mardi.

Les dépenses pour la formation, les réductions des primes ou les aides pour l'intégration ont déjà été augmentées au profit des cantons, a expliqué la présidente de la commission Anita Fetz (PS/BS). Ils peuvent donc financer eux-mêmes l'accueil extra-familial des enfants.

Vie professionnelle et familiale

Elle soutient par contre le deuxième instrument, doté de 14 à 15 millions, qui vise à ajuster l'offre d'accueil extra-familial aux besoins des parents.

Les projets soutenus concerneraient principalement le parascolaire, où les horaires de prise en charge sont souvent mal adaptés à la journée de travail des parents ou encore le développement d'offres pour les vacances scolaires. Ce soutien sera accordé pour trois ans au plus aux cantons et communes, à des entreprises ou des particuliers.

Par ailleurs, la commission est entrée en matière sur le budget 2017, ainsi que sur le second supplément au budget 2016. Elle poursuivra la discussion en novembre. (ats/nxp)

Créé: 18.10.2016, 18h11

Articles en relation

Les déductions fiscales devraient augmenter

Crèches Berne propose de doubler le plafond fédéral pour frais de garde et d'instaurer un plancher pour tous les cantons. Plus...

Au pays de la dénatalité, les crèches font grise mine

Japon Les lieux d'accueil manquent et ceux qui ouvrent sont parfois mal situés ou tenus par du personnel non agréé par l'Etat. Plus...

Les crèches se gèrent aujourd'hui comme des PME

Suisse En Suisse, le secteur de la petite enfance est en plein boom. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.