Passer au contenu principal

SuisseUne commission veut lutter contre le gaspillage

De justesse, elle propose de soutenir une motion qui demande que les aliments invendus mais propres à la consommation soient redistribués à des organisations.

Une minorité de la commission s'oppose à l'obligation de redistribution des invendus.
Une minorité de la commission s'oppose à l'obligation de redistribution des invendus.
Keystone

La commission de la santé publique du Conseil des États veut en faire plus contre le gaspillage alimentaire. Par 6 voix contre 5 et 2 abstentions, elle propose mercredi de soutenir une motion allant dans ce sens.

Le texte, déposé par la conseillère nationale Martina Munz (PS/SH), vise à ce que les denrées alimentaires encore propres à la consommation soient remises à des organisations certifiées ou à des personnes lors de la fermeture des magasins. Pour l'instant, un grand nombre de ces denrées est rendu impropre à la consommation par l'ajout de poudre à lessive, de marc de café et autres dénaturants.

Une minorité de la commission s'oppose à l'obligation de redistribution, comme le demande la socialiste. Le Conseil fédéral a aussi rejeté ce point, estimant qu'il n'est pas compatible avec la loi sur les denrées alimentaires.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.