Les magasins pourront ouvrir 2 dimanches par an

ValaisLes députés valaisans se sont mis d'accord vendredi sur un sujet qui a divisé le canton. L'ouverture des magasins se fera deux dimanches ou jours fériés par année.

Image d’illustration

Image d’illustration Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Permettre l'ouverture des magasins deux dimanches ou jours fériés par année: tel est le compromis accepté vendredi par la majorité du Grand Conseil valaisan. Le sujet retournera sur la table des députés en deuxième lecture.

Déchiré lors du débat d'entrée en matière mardi, le Grand Conseil valaisan a finalement opté pour un compromis entre le statu quo (un dimanche ou jour férié par année) et les trois ou quatre dimanches demandés via une motion. Par 81 voix contre 44 et trois abstentions, les députés ont accepté une ouverture deux dimanches ou jours fériés par année, dont l'un lié à un événement particulier et laissé à l'appréciation de la commune.

La gauche et l'UDC se sont opposées au projet. Elles veulent éviter que les ouvertures prévues n'encombrent un mois de décembre déjà marqué par les nocturnes de Noël. Ce serait trop pour les employés qui vivent des semaines déjà très chargées, ont-elles averti. Les Verts se sont également opposés au projet.

La question sera réexaminée en deuxième lecture. Les partisans d'une lecture unique n'ont en effet pas réussi à réunir la majorité requise lors du vote.

Révision complète prévue

Cette modification de la loi concernant l'ouverture des magasins n'a pas entièrement satisfait plusieurs députés, même parmi les partisans du compromis. Ils ont déploré un projet dont la branche n'était pas demandeuse, qui trouve son origine dans une motion acceptée par le Grand Conseil en avril 2015.

Reste qu'une révision totale de la loi sur l'ouverture des magasins est prévue. «Avoir trouvé un compromis raisonnable et donc éliminé la principale pierre d'achoppement est une bonne chose», a noté Christophe Darbellay, chef du Département de l'économie et de la formation. (ats/nxp)

Créé: 15.09.2017, 12h11

Articles en relation

Migros Vaud «gèle» l'allongement des horaires

Commerce de détails A l'instar de Coop, le géant orange a décidé de maintenir ses heures d'ouverture habituelles. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.