Passer au contenu principal

Une condamnation pour viol confirmée

Un requérant d'asile accueilli par un couple valaisan a abusé de l'une des filles de la famille. Le Tribunal fédéral a confirmé sa peine.

Keystone

La condamnation d'un Kosovar pour contrainte sexuelle et viol est confirmée par le Tribunal fédéral. L'homme, âgé aujourd'hui de 49 ans, a écopé de six ans de réclusion devant la justice valaisanne.

Recueilli par un couple valaisan dans sa villa, ce requérant d'asile était très apprécié des trois enfants. Après le décès du mari en 2004, il est venu s'installer auprès de la veuve qui était amoureuse de lui et l'a épousée en 2006.

Dès la fin 2002, le condamné avait pris l'habitude de faire la sieste en compagnie de la fille du couple qu'il caressait sur les seins et les parties intimes. Par la suite, il a abusé régulièrement de l'adolescente jusqu'en 2011. En raison de la prescription, il n'a pas été condamné pour les faits survenus alors que la victime était mineure.

Toujous la même version

Dans un arrêt publié mercredi, le Tribunal fédéral rejette les griefs du recourant. Celui-ci avançait notamment que les déclarations de la jeune fille n'étaient pas crédibles vu les variations dans les dates indiquées.

Comme la justice valaisanne, les juges de Mon Repos retiennent que la victime a toujours livré la même version sur les faits essentiels et que l'ancienneté des événements explique l'imprécision sur les dates. De même, ils ont écarté l'affirmation selon laquelle la mère et la fille se seraient entendues sur leurs témoignages afin de charger le condamné. (arrêt 6B_1284/2019 du 28 février 2020)

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.