Les conducteurs suisses plébiscitent les automatiques

RoutesRingarde autrefois, cette transmission a fait de grands progrès et est toujours plus appréciée.

Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les voitures à boîte de vitesses automatique ne sont plus boudées par les automobilistes suisses. Preuve en est la statistique publiée par le site de vente en ligne AutoScout24: en novembre dernier, 49,5% des véhicules neufs et d’occasion proposés étaient équipés d’une telle transmission. Les analyses d’AutoScout24 montrent que cette progression est due avant tout à l’essor des SUV (sport utility vehicle). En effet, 70% des 4x4 urbains proposés sur le site sont des automatiques.

Ce ne sont plus des voitures de papys

Considérées autrefois comme des voitures de papy, les automatiques – et les variantes, comme les boîtes robotisées ou les transmissions à variation continue – ont gagné leurs lettres de noblesse. «La technique a fait d’énormes progrès, explique Christoph Aebi, directeur d’AutoScout24. Le changement des rapports est devenu plus précis et immédiat. Sur le plan de la consommation, les automatiques valent désormais les boîtes manuelles.» Ces dernières gardent toutefois la cote chez les jeunes conducteurs, pour des raisons de permis.

Les boîtes automatiques se sont perfectionnées

«Nous ne tenons pas de telles statistiques, mais la tendance observée par AutoScout24 est correcte, confirme François Launaz, président d’auto-suisse, l’association des importateurs. Pendant longtemps, les modèles diesel n’étaient par exemple pas proposés en automatique.» De même, les boîtes automatiques, qui ne comptaient que quatre rapports, sont passées à cinq, six, voire sept ou huit. Leader mondial en la matière, l’équipementier allemand ZF propose même une transmission à neuf vitesses depuis 2013, qui peut aussi être montée sur des voitures moyennes.

Même la Formule 1 s'y est mise

Une sophistication croissante qui répond à la volonté des constructeurs d’abaisser la consommation et de respecter des normes d’émissions toujours plus sévères. Et aussi à la demande des acheteurs. «Depuis que des constructeurs prestigieux comme Ferrari ou Porsche s’y sont mis, la boîte automatique a perdu son image ringarde», explique François Launaz, qui rappelle que les Formule 1 aussi en sont équipées. A l’opposé, des transmissions bien adaptées aux petites voitures ont été développées. «Autrefois, rouler avec une voiture automatique de 80 chevaux, c’était la galère», se rappelle le président d’auto-suisse.

La conduite est plus confortable

Outre la technique et la consommation, l’agrément de conduite joue désormais un grand rôle: «Avec la détérioration des conditions de circulation, les conducteurs se mettent à apprécier une transmission qui permet de rouler de manière plus détendue dans les encombrements», conclut François Launaz.

Créé: 04.01.2016, 08h27

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.