La Confédération possède au moins une salle ultrasécurisée

EspionnageDans le contexte du scandale des écoutes de la NSA, Micheline Calmy-Rey affirme avoir fait construire un lieu étanche aux oreilles indiscrètes lorsqu'elle était aux Affaires étrangères.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) possèderait un espace garanti contre les écoutes indiscrètes. «J'ai fait construire une salle complètement étanche au DFAE pour qu'on puisse parler en étant sûr de ne pas être entendu», a expliqué dimanche l'ancienne conseillère fédérale Micheline Calmy-Rey (2002-2011) dans l'émission «Forum» sur la RTS.

La Genevoise estime plausible que la NSA (Agence nationale de sécurité américaine) ait cherché à écouter ses propres communications. «Il est très possible qu'elle m'ait écoutée, en particulier lorsque nous avons traité des dossiers comme le nucléaire iranien, ou mené des négociations entre l'Arménie et la Turquie, ou la Russie et la Géorgie».

Durant cette période, l'élue faisait «très attention de ne pas parler au téléphone».

Le Conseil fédéral ne confirme pas l'existence de cette salle et ne divulgue rien sur d'éventuelles autres salles du genre à Berne ou dans des ambassades suisses à l'étranger. «Les dispositifs de sécurité ne sont ni annoncés ni commentés», rappelle André Simonazzi, porte-parole du Conseil fédéral.

Le DFAE ne souhaite pas commenter non plus les propos de Micheline Calmy-Rey.

Une sécurité à un million de francs

La Délégation des Commissions de gestion du Parlement (DelCdG) réclame depuis longtemps une salle identique, imperméable à tout espionnage. Chargée d'examiner les activités relevant de la sûreté de l'Etat et de l'espionnage, elle travaille souvent sur des dossiers secrets.

En 2010, le Parlement a renoncé à financer un tel investissement, estimé à 1 million de francs. «Une salle comparable est en construction dans le cadre de la rénovation actuelle du Palais fédéral. Elle est moins coûteuse mais offre cependant des standards de protection», explique le conseiller national Pierre-François Veillon (UDC/VD), président de la DelCdG.

Rencontrer Snowden

Micheline Calmy-Rey appuie l'idée lancée par plusieurs parlementaires d'auditionner Edward Snowden, l'espion repenti des Etats-Unis. «Ce qui m'intéresserait c'est de savoir quelles sont les relations entre les services de renseignements suisses et américains, quel est leur degré de collaboration», expliquait hier l'ancienne ministre.

Carlo Sommaruga (PS/GE), vice-président de la commission de politique étrangère du National, lançait ce week-end l'idée d'aller rencontrer Edward Snowden à Moscou afin de l'auditionner. Un projet que partagent plusieurs élus du Parlement.

Selon la presse dominicale, la Suisse approuve l'idée d'une réglementation internationale pour le cyber-espionnage. Le Conseil fédéral soutiendrait la demande déposée à l'ONU par une vingtaine de pays, afin d'encadrer la surveillance électronique.

Créé: 04.11.2013, 17h18

Articles en relation

Blocher pense que la Suisse a pu collaborer avec la NSA

Espionnage Le leader de l'UDC et ancien conseiller fédéral Christoph Blocher, interrogé par la presse alémanique dominicale, n'exclut pas que la Suisse ait collaboré avec l'Agence de sécurité nationale (NSA) américaine. Plus...

Snowden pourrait témoigner depuis Moscou

Espionnage américain Snowden pourrait collaborer avec la justice allemande au sujet des écoutes illicites d'Angela Merkel. L'ancien consultant pourrait témoigner devant le congrès US depuis la Russie. Plus...

Les Etats-Unis s'excusent pour les écoutes de la NSA

Espionnage américain John Kerry a admis que son pays était allé «trop loin». Par ailleurs, la Maison Blanche a ordonné la fin des écoutes sur le FMI et la Banque mondiale. Plus...

Des experts suisses réfutent la thèse de Maurer

Espionnage Les renseignements suisses collaborent avec les Etats-Unis, mais cela n'est pas nouveau, selon des experts. Mercredi, le président de la Confédération niait toute collaboration avec la NSA. Plus...

Pour la NSA, la Suisse est un allié fiable

Espionnage Selon Ueli Maurer, la Suisse ne collabore pas avec la NSA mais un document d'Edward Snowden contredit cette version. On y découvre que la Suisse fait partie des pays comme l’Espagne ou l'Italie, qui coopèrent. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.