Passer au contenu principal

Le confinement booste les prêts numériques de livres

Les Suisses se tournent davantage vers les bibliothèques numériques pour satisfaire leur goût pour la lecture durant le confinement.

Le nombre d'accès par usager a pratiquement doublé ces deux dernières semaines.
Le nombre d'accès par usager a pratiquement doublé ces deux dernières semaines.
Keystone

Les prêts numériques de livres explosent. Depuis début mars, la plateforme suisse e-bibliomédia a comptabilisé quelque 9900 prêts, soit bien davantage qu'en juillet, pic habituel des e-emprunts. La BCU à Lausanne fait un constat identique.

«Cette période de confinement est bénéfique pour notre service de livres numériques», observe Charlotte Benzi, responsable de la plateforme e-bibliomedia. Ce réseau réunit et chapeaute 99 bibliothèques, parmi lesquelles une dizaine d'alémaniques.

Depuis le 16 mars, début du confinement, la plate-forme a comptabilisé 6600 prêts en 15 jours seulement, alors que la moyenne mensuelle est d'environ 6500 prêts, décrit la responsable. C'est davantage que le mois de juillet, mois record pour les e-prêts en raison des vacances d'été (8400 prêts en juillet 2019).

Plus de bibliothèques

Le nombre d'accès par usagers a pratiquement doublé ces deux dernières semaines. Il est passé d'une moyenne d'environ 1200 à 2500 accès par semaine. A ce jour, 18'500 inscriptions sont enregistrées sur la plateforme ( 2545 depuis le début de l'année). Au vu de l'engouement, le budget d'achats va être augmenté, note la responsable.

Les e-prêts ne sont pas les seuls à décoller, les demandes d'affiliation de bibliothèques aussi. Depuis mi-mars, dix bibliothèques supplémentaires ont rejoint le réseau et deux bibliothèques sont en attente. Les demandes continuent d'affluer chaque jour. A titre de comparaison, neuf nouvelles bibliothèques ont rejoint le réseau e-bibliomedia sur l'entier de l'année 2019, explique Mme Benzi.

Inscriptions facilitées

Le catalogue propose pour l'heure plus de 6000 titres en français et en anglais. Essentiellement composé de fictions pour adultes, mais aussi pour adolescents ainsi que de livres audio, il est identique pour toutes les bibliothèques affiliées. L'accès est souvent gratuit, certaines bibliothèques demandent une modeste participation.

Habituellement, les lecteurs passent par leur bibliothèque de proximité, comme par exemple les Bibliothèques de la Ville de Lausanne pour bénéficier des e-lectures (liste sur bibliomedia.ch). Etant donné la situation exceptionnelle, Bibliomedia inscrit directement et gratuitement les demandes individuelles jusqu'au 30 juin. Passé cette date, les comptes seront rattachés à une bibliothèque de proximité.

Offre scientifique et grand public

La Bibliothèque cantonale universitaire de Lausanne (BCUL) et sa plateforme e-lectures constate également un nombre d'inscriptions en augmentation: 175 pour le seul mois de mars, alors que la moyenne est habituellement de 40 par mois.

Par temps normal également, la lecture numérique est fortement présente à la BCUL (19 millions d'accès numériques pour 750'000 prêts physiques en 2019). La communauté scientifique, la faculté de médecine par exemple, l'utilise largement depuis une vingtaine d'années pour consulter livres, articles et périodiques, observe Rachel Vez Fridrich, responsable du service communication.

Des romans aux livres de cuisine

Lancée en 2016, son offre numérique tout public connaît elle aussi un joli succès, ajoute-t-elle. Plus de 10'000 ouvrages en français et plus de 2000 en anglais sont à disposition des près de 3500 e-lecteurs, sans oublier une large offre de presse numérisée en ligne (Scriptorium).

Le catalogue qui va encore s'étoffer ces prochaines semaines couvre des domaines divers, des classiques aux romans et polars en passant par les livres de cuisine et les ouvrages d'informatique.

A la suite de la pandémie, l'inscription a également été facilitée. Elle peut entièrement être faite en ligne, avec copie numérisée d'une pièce d'identité suisse ou établie en Suisse.

Diverses plateformes

D'autres plateformes de prêt sont disponibles en Suisse romande: par exemple celle de la Médiathèque Valais, rattachée au même prestataire (cantookstation) que la BCUL, la BCU de Fribourg (plateforme FreBooks- Numilog) ou encore la Bibliothèque de la Ville de la Chaux-de-Fonds qui propose à ses e-lecteurs un accès à deux plateformes pour un choix plus étendu.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.