Passer au contenu principal

InitiativeLe congé paternité de 2 semaines en suspens

La commission de l'éducation des Etats a décidé de repousser son examen.

Photo d'illustration.
Photo d'illustration.
Archives, Keystone

Le sort de l'initiative parlementaire réclamant un congé paternité de deux semaines reste en suspens. La commission de l'éducation du Conseil des Etats a décidé par 10 voix contre 3 de repousser son examen, a-t-elle annoncé mercredi.

Le texte déposé par Martin Candinas (PDC/GR) veut financer deux semaines de congé paternité par les allocations pour perte de gain (APG). Mais avant de se prononcer, la commission veut connaître l'état financier des APG et attendre la réponse du Conseil fédéral à une interpellation demandant de réduire les cotisations APG.

Le congé paternité est largement soutenu au sein de la population. Fin août, un sondage publié par Travail. Suisse montrait que 80% des personnes interrogées estimaient que les jeunes pères devraient pouvoir bénéficier d'un congé paternité de deux à quatre semaines.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.