Passer au contenu principal

Pour ou contre un congé paternité inscrit dans la loi fédérale?

Travail.Suisse réclame d’octroyer vingt jours d'absence payés aux nouveaux pères. Trois personnalités donnent leur avis sur la question.

DR

En Suisse, l'usage veut qu'un jeune père se voie accorder un minimum d'un jour de congé à l'occasion de la naissance de ses enfants. Soit autant que pour un déménagement. Dans le secteur privé, un patron sur deux applique ce quota, selon une étude récemment éditée par Travail.Suisse.

Or d'après l'organisation faîtière des travailleurs, cette pratique n'est plus en accord avec son temps. Afin de mettre tous les nouveaux papas sur un pied d'égalité, l'organisation syndicale réclame un «congé paternité digne de ce nom», réitérant sa revendication historique d'un congé paternité légal payé de vingt jours ouvrables, à prendre de manière flexible.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.