Le Conseil des Etats veut agir pour les surendettés

SuisseLa Chambre haute du parlement vent donner des perspectives aux débiteurs enfoncés dans la spirale de l'endettement.

Image: Archive/photo d'illustration/AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Suisse doit se doter de procédures pour permettre à des personnes de se libérer de leurs dettes. Le Conseil des Etats a adopté tacitement mardi une motion en ce sens de Claude Hêche (PS/JU). Le National doit se prononcer.

L'endettement concerne beaucoup de personnes. On compte qu'un quart des jeunes sont touchés par le problème, a relevé le Jurassien. Les nombreux débiteurs sans perspectives de désendettement sont ainsi condamnés au minimum vital, avec des conséquences dramatiques notamment pour les enfants.

Il est aujourd'hui nécessaire de réformer le système afin d'offrir à ces personnes des solutions pragmatiques et applicables afin de donner de réelles perspectives de désendettement et de réinsertion économique, selon Claude Hêche. Plusieurs pays de l'OCDE connaissent des dispositions en ce sens.

Cela permettrait de réduire les défauts de paiement auprès de l'assurance-maladie et de réduire les coûts sociaux à charge des collectivités publiques. La révision de la loi sur la poursuite pour dettes et la faillite devra permettant l'effacement des dettes sous certaines conditions.

Le Conseil fédéral est convaincu de la nécessité d'agir dans ce domaine, a indiqué la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga. En mars, il a publié un rapport avec des pistes de réflexion.

Deux solutions

Il privilégie une combinaison de deux solutions. Il envisage premièrement la possibilité de déclarer contraignants les concordats privés, c'est-à-dire de prévoir le concordat forcé pour les particuliers. Cette solution faciliterait le redressement aux débiteurs pouvant s'assainir par eux-mêmes.

Pour les débiteurs enfoncés dans la spirale de l'endettement, le Conseil fédéral propose une procédure de prélèvement, accompagnée par un service qualifié et suivie d'une annulation des dettes restantes. Une telle procédure viserait à encourager les intéressés à sortir de l'aide sociale et à éliminer les incitations négatives actuelles. (ats/nxp)

Créé: 11.09.2018, 12h39

Articles en relation

Berne souhaite lutter contre le surendettement

Suisse Le Conseil fédéral veut légiférer pour aider les personnes surendettées à assainir leur situation et se libérer de leurs dettes. Plus...

Afin de prévenir le surendettement

L'invitée Caroline Regamey du Centre social protestant vise la jeunesse et les mesures qui sont prises pour lui éviter ce mauvais piège. Plus...

Un Suisse sur trois a recours au crédit

Economie Les crédits privés ont une mauvaise image en Suisse, car ils sont perçus comme une source de surendettement. Et pourtant... Plus...

Un jeu numérique pour lutter contre le surendettement des jeunes

Ecole «FinanceMission Heroes» doit permettre aux élèves de secondaire d'acquérir de meilleures compétences financières. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.