Le Conseil fédéral contre une cyber-école de recrues

SuisseLe gouvernement estime que la formation des spécialistes requis n'est pas possible avec les modèles traditionnels de formation de l'armée.

Peut-être qu'une cyber-école de recrues aurait motivé des jeunes a accomplir leur service obligatoire...

Peut-être qu'une cyber-école de recrues aurait motivé des jeunes a accomplir leur service obligatoire... Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'armée va prendre des dispositions pour mieux se préparer contre les cybermenaces. Le Conseil fédéral ne juge toutefois pas nécessaire créer une cyber-école de recrues.

Dans une motion, le conseiller aux Etats Josef Dittli (PLR/UR) a une idée très précise de l'organisation de la cyberdéfense. Il faut créer un commandement idoine qui comptera entre 100 et 150 professionnels spécialisés en informatique.

Les cybertroupes compteraient quant à elles en tout entre 400 et 600 militaires de milice et pourraient être organisées en cyberbataillons. Pour leur formation, une cyber-école de recrues devrait être mise en place.

Le DDPS a les ressources

Dans sa réponse publiée jeudi, le Conseil fédéral rappelle qu'un plan d'action a été élaboré par le Département fédéral de la défense (DDPS). Sa réalisation s'étalera jusqu'à fin 2020. Les attentes de Josef Dittli en termes de permanence des capacités, de volume de forces et d'engagement de la milice seront remplies, assure le gouvernement.

Les ressources nécessaires à sa réalisation peuvent par ailleurs être prélevées sur le budget du DDPS. Le Conseil fédéral estime toutefois qu'une cyber-école de recrues n'est pas opportune, la formation des spécialistes requis n'étant pas possible avec les modèles traditionnels de formation de l'armée. Quant à la forme définitive du commandant de cyberdéfense, elle dépendra des travaux encore à réaliser. (ats/nxp)

Créé: 07.09.2017, 12h34

Articles en relation

Guy Parmelin mobilise contre la cyber-guerre

Armée Le chef du département de la Défense veut recruter une centaine de personnes pour lutter contre les attaques venant du web. Mais où va-t-il les trouver? Plus...

«N'importe quel jouet peut devenir une arme»

Pays-Bas Un cyber-prodige de 11 ans a montré à des experts comment ses jouets connectés pouvaient devenir des armes. Plus...

La Suisse ralliera la cyber-défense de l'OTAN

Internet Berne est intéressé par le centre d'excellence de cyber-défense de l'OTAN. Elle a déjà participé à deux simulations de défense. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.