Passer au contenu principal

Le Conseil fédéral se fait encore taper sur les doigts

La Confédération manque de transparence dans son usage d'experts externes à l'administration. Et cela coûte cher.

Le palais fédéral à Berne. (Image d'illustration)
Le palais fédéral à Berne. (Image d'illustration)

Doit mieux faire! La Commission de gestion du Conseil des Etats (CdG-E) – la supersurveillante du ménage fédéral – a dévoilé lundi un rapport peu tendre envers le gouvernement. Il lui est reproché de n’avoir pas assez écouté les vifs conseils que cette même commission lui avait adressés il y a presque dix ans. Conséquence: le recours à des experts externes par l’Administration fédérale, au lieu de se tasser, n’a cessé de progresser, faisant s’envoler la facture à charge du contribuable. De 600 à 700 millions de francs dépensés en 2006, on est passé en 2013 à 858 millions, dévoile le rapport publié lundi.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.