Passer au contenu principal

Le Conseil fédéral enfile son bleu de travail en 2016

La photo du nouveau Gouvernement vante l’industrie. Mais il y a d’autres messages cachés. Décryptage.

La nouvelle photo officielle du Conseil fédéral
La nouvelle photo officielle du Conseil fédéral
Edouard Rieben et Nina Líška Rieben

Au boulot ! C’est le message que suggère la nouvelle photo officielle 2016 du Conseil fédéral, prise au cœur d’une halle industrielle. Le Gouvernement a enfilé son bleu de travail (costard-cravate pour les hommes et robe–bas noirs-escarpins pour les femmes) et il pose devant les rotatives de la maison d’édition Stämpfli, vieille de plus de 200 ans. Johann-Schneider Ammann, le nouveau président de la Confédération depuis aujourd’hui, rayonne au centre avec sa vice-présidente Doris Leuthard sous le regard bienveillant de toute l’équipe. On dirait un patriarche entouré de sa famille, fier comme Artaban d’avoir su faire prospérer sa PME malgré la conjoncture difficile. Johann Schneider-Ammann renoue ainsi spectaculairement avec l’image qu’il donnait à son entrée au Conseil fédéral. Celle d’un patron d’entreprise qui se bat contre la désindustrialisation de la Suisse. Voilà pourquoi il nous plonge dans cette ambiance laborieuse à la «Swissmem», l’association faîtière de l’industrie des machines, des équipements électriques et des métaux dont il a d’ailleurs été président. Son message: le Conseil fédéral met les mains dans le cambouis, et même les pieds, au regard du sol maculé de taches noires. On est à mille lieues de la photo choisie par Eveline Widmer-Schlumpf en 2012 où le Gouvernement posait devant un propret tableau forestier. Cette photo officielle 2016 nous envoie encore plusieurs messages cachés. Décryptage.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.