Le Conseil fédéral soutient un congé d'adoption

SuisseParents biologiques ou adoptifs devraient bénéficier des mêmes droits estime la Confédération. Elle soutient un congé d'adoption de deux semaines.

Le congé d'adoption doit être pris de manière analogue à ce qui est prévu pour le congé paternité.

Le congé d'adoption doit être pris de manière analogue à ce qui est prévu pour le congé paternité. Image: illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les parents qui adoptent un enfant en bas âge devraient bénéficier d'un congé de deux semaines. Qu'ils soient des parents biologiques ou adoptifs, ils doivent avoir les mêmes droits, estime mercredi le Conseil fédéral apportant son soutien au projet de la commission de la sécurité sociale du National. Le Parlement doit encore se prononcer.

Les difficultés auxquelles sont confrontés tous les nouveaux parents sont les mêmes. Un congé facilitera la création d'un lien affectif entre parents et enfant adopté, surtout s'il est issu d'un environnement culturel et social différent.

Un congé payé contribue à des conditions de travail favorables aux familles. Il compte ainsi parmi les mesures visant à mieux concilier vie familiale et vie professionnelle, mesures auxquelles le Conseil fédéral attache beaucoup d?importance.

Moins de 4 ans

La révision de la loi sur les allocations pour perte de gain (APG) proposée par la commission prévoit un congé de deux semaines lors de l'adoption d'un enfant de moins de quatre ans. Le projet représente un compromis par rapport à l'initiative parlementaire de Marco Romano (PDC/TI) qui demandait un congé de douze semaines, souligne le Conseil fédéral.

Les parents adoptifs seraient libres de choisir lequel des deux bénéficiera du congé. Ils auraient aussi la possibilité de partager ce congé entre eux et ne devraient pas forcément interrompre complètement leur activité professionnelle pour avoir droit à une allocation: une réduction du taux d'occupation d'au moins 20% serait suffisante.

Le Conseil fédéral voudrait supprimer cette condition. Le congé d'adoption doit être pris sous la forme de semaines ou de journées, de manière analogue à ce qui est prévu pour le congé paternité.

Selon les estimations de l'administration, les coûts seraient de 110'000 francs par an. Il n'y aurait dans ce cas pas besoin d'augmenter les cotisations aux APG. De plus, un congé d'adoption de deux semaines est supportable et réalisable pour les PME, estime le gouvernement dans son avis. (ats/nxp)

Créé: 30.10.2019, 12h30

Articles en relation

Un prêtre ne peut pas adopter deux adolescents

Canton de Vaud Le Tribunal fédéral a confirmé l'opposition de la justice vaudoise à l'adoption de deux adolescents par un prêtre catholique. Plus...

Les lesbiennes pourront être assistées pour enfanter

France L'Assemblée nationale a voté l'ouverture de la procréation médicalement assistée élargie aux couples de lesbiennes et aux femmes célibataires. Adoption prévue d'ici l'été. Plus...

Le congé d'adoption ne fait pas l'unanimité

Suisse Le congé serait proposé dans la révision de la loi sur les allocations pour perte de gain. Mais il ne convainc pas. Plus...

Le National se penche sur le congé d'adoption

Famille Le dossier du projet de congé parental pour les parents adoptifs a été mis en ligne ce vendredi. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.