Passer au contenu principal

Le Conseil fédéral vole en formation pour le Gripen

Le comité de soutien au Gripen distribue un tous-ménages en vue du scrutin du 18 mai. Fait exceptionnel, trois membres du Conseil fédéral apportent leur appui à l'avion de combat suédois.

Fait exceptionnel: trois conseillers fédéraux s'expriment dans ce journal gratuit. Outre le ministre de la défense Ueli Maurer (en centre), Didier Burkhalter et Doris Leuthard se prêtent aussi au jeu.
Fait exceptionnel: trois conseillers fédéraux s'expriment dans ce journal gratuit. Outre le ministre de la défense Ueli Maurer (en centre), Didier Burkhalter et Doris Leuthard se prêtent aussi au jeu.
ARCHIVES, Keystone

Depuis vendredi, le comité de soutien au Gripen distribue un tous-ménages en vue du scrutin du 18 mai.

Fait exceptionnel: trois conseillers fédéraux s'expriment dans ce journal gratuit. Outre le ministre de la défense Ueli Maurer, Doris Leuthard et Didier Burkhalter se prêtent aussi au jeu.

«J'ai discuté avec Mme Leuthard et M. Burkhalter et ils ont tous deux donné leur accord», a expliqué vendredi Hans-Peter Wüthrich, directeur de la campagne «Oui au Gripen», revenant sur une information de la RTS. Alors que Ueli Maurer accorde une interview, ses deux collègues communiquent une brève prise de position.

S'agissant des autres membres de partis qui soutiennent l'achat de l'avion de combat, le comité n'a pas approché Johann Schneider-Ammann «parce qu'il s'occupe de la campagne sur le salaire minimum», ni Eveline Widmer-Schlumpf «parce que d'autres membres du PBD s'expriment» dans le tous-ménages, a expliqué Hans-Peter Wüthrich, qui est membre de l'Association pour une Suisse en sécurité.

A noter que lors du dernier sondage sur la popularité des membres du gouvernement, publié fin mars, Doris Leuthard arrivait en tête avec 79% des personnes interrogées qui souhaitent qu'elle continue de jouer un rôle important. Le président de la Confédération Didier Burkhalter était 3e avec 71%, derrière Alain Berset (73%).

Parmi les autres personnalités qui s'affichent dans la brochure, que l'ats s'est procurée, figurent notamment des parlementaires fédéraux bourgeois, l'ancien chef de l'armée Christophe Keckeis ou des entrepreneurs. On y découvre aussi Bertrand Piccard et André Borschberg, co-fondateurs et pilotes de l'avion solaire Solar Impulse.

Tiré à 2,8 millions d'exemplaires

Ce journal de douze pages, intitulé «Notre sécurité 'Oui' - Journal pour les Suissesses et les Suisses», a été tiré à 2,8 millions d'exemplaires. Il est illustré de photos et graphiques en couleur et propose même un concours qui permet de gagner un vol au-dessus des Alpes. M. Wüthrich a refusé de dévoiler le coût de l'opération, mais il a fait savoir que son financement s'inscrit dans le cadre du budget de la campagne, principalement via des sponsors privés.

Selon Hans-Peter Wüthrich, le lancement de ce tous-ménages n'a rien à voir avec le sondage du 11 avril, qui révélait que 52% des citoyens sont opposés au Gripen, contre 42% favorables et 6% d'indécis. «C'était planifié depuis longtemps dans notre stratégie», répond le directeur de la campagne. «Il est nécessaire d'informer la population de manière exacte, car tous les médias sont contre nous».

Vendredi matin, André Simonazzi, le porte-parole du Conseil fédéral, n'était momentanément pas joignable pour une prise de position sur la participation des conseillers fédéraux à un tel journal de campagne. Ces dernières années, l'UDC a déjà diffusé à plusieurs reprises un tous-ménages en lien avec des votations.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.