Plus de consommateurs de cannabis admis dans des centres

DépendanceLes centres d'aide font face à une augmentation des personnes liées à cette drogue. Une population plus jeune que les autres, constate Addiction Suisse.

Environ 60% des personnes dépendantes au cannabis admises dans le centres ont moins de 20 ans.

Environ 60% des personnes dépendantes au cannabis admises dans le centres ont moins de 20 ans. Image: Photo d'illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le nombre de personnes prises en charge dans des centres d'aide en raison de leur consommation de cannabis est en forte hausse en Suisse. En 2013, elles représentaient 51% des admissions contre 6% en 1997. De nombreux jeunes sont concernés.

La majorité des demandes restent liées à l'abus d'alcool, indique le mercredi 8 avril Addiction Suisse. Mais depuis les années 1990, les admissions pour consommation de cannabis augmentent.

Les personnes venant pour un problème lié à cette drogue constituent de loin la population la plus jeune parmi les personnes, poursuit la fondation. Environ 60% d'entre elles ont moins de 20 ans.

Environ un tiers des personnes qui débutent une prise en charge affirment en consommer tous les jours. A l'autre extrémité, 20% consomment cette substance un jour par semaine ou moins et 24% rapportent ne pas en avoir consommé durant le mois précédant l'admission.

Contrairement à d'autres patients admis, ces personnes indiquent plus souvent qu'elles ont effectué leur demande suite à des mesures judiciaires ou administratives (47%) et moins en raison d'une initiative personnelle, de la famille ou des amis (30%).

«Un défi particulier pour les centres d'aide, mais qui peut aussi permettre le repérage précoce de problèmes émergents», juge Addiction Suisse.

Moins d'opioïdes

Les admissions pour des problèmes de dépendance aux opioïdes, surtout l'héroïne, sont elles en revanche en diminution.La statistique suisse menée dans les centres ambulatoires et résidentiels montre qu'elles représentaient 78% des admissions contre 24% en 2013.

Cette baisse résulte notamment «d'une baisse de nouveaux consommateurs et d'un élargissement de l'offre de prise en charge des traitements de substitution de longue durée», explique la fondation. (ats/nxp)

Créé: 08.04.2015, 12h00

Articles en relation

La guerre du cannabis s'intensifie en Suisse

Stupéfiant Les activités liées au cannabis sont très rentables en Suisse. A tel point que le marché, actuellement aux mains des Suisses, suscite de plus en plus de convoitises. Plus...

Berne prêt à se pencher sur le cannabis thérapeutique

Médicaments La Suisse pourrait faire davantage pour traiter des malades avec des produits à base de cannabis naturel. Le Conseil fédéral est prêt à se pencher sur la question. Plus...

Fribourg ouvre un nouveau centre pour les addictions

Dépendance Le canton veut développer le travail déjà accompli dans la lutte contre le tabac, l'alcool ou le cannabis. L'Etat compte plus de 13'300 personnes dépendantes. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.