La consommation de pain change en Suisse

AlimentationUne étude publiée mercredi par l'association Pain Suisse révèle que la vente des petits pains et des croissants a augmenté depuis 2018. La quantité totale des pains vendus est toutefois en baisse.

Entre les étés 2018 et 2019, la hausse du nombre des petits pains et des croissants vendus en Suisse a atteint près de 5%. (Photo d'illustration)

Entre les étés 2018 et 2019, la hausse du nombre des petits pains et des croissants vendus en Suisse a atteint près de 5%. (Photo d'illustration) Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les habitudes de consommation de pain changent en Suisse, révèle mercredi une étude. Si les sandwichs et les croissants sont de plus en plus populaires, la demande est en baisse pour les gros pains.

«Les gens mangent de plus en plus en dehors de la maison, que ce soit à l'heure du déjeuner ou de la pause midi», écrit dans un communiqué l'association Pain Suisse qui a mandaté l'institut Link pour une enquête. En un an, entre les étés 2018 et 2019, la hausse du nombre des petits pains et des croissants a atteint près de 5%, confirme l'Office fédéral de l'agriculture (OFAG) dans une étude de marché.

«Le prix au kilogramme de cette catégorie étant plus élevé, cela a conduit, en termes de valeurs, à une croissance du marché du pain et des produits de boulangerie de 1,2%», se réjouit l'association dans le communiqué. Mais en termes de volumes, l'étude de marché de l'OFAG menée entre juillet 2018 et juin 2019 pointait une baisse de 1,4% des quantités vendues, relève Pain Suisse.

Consommation régulière

Nonante-huit pourcents des Suisses déclarent consommer du pain régulièrement, indique encore l'enquête. Si les ventes de petits pains et de croissants augmentent, les plus populaires restent les pains classiques, suivis de la tresse. Les personnes interrogées affirment en outre consommer du pain suisse à 90%. L'origine et les matières premières transformées jouent un grand rôle, souligne l'enquête.

Celle-ci a été menée par l'institut Link en automne 2019. Un panel de 1036 personnes ont été interrogées sur leur comportement de consommation et d'achat de pain. (ats/nxp)

Créé: 29.01.2020, 16h57

Articles en relation

Du grain au pain, les paysans-boulangers de Pomy sont au four et au moulin

La Clé des Champs 29/40 La ferme de Caroline et Fabien Thubert-Richardet, un domaine modèle d’agroécologie. Plus...

La bonne odeur de pain réveille la Cité

Signé Lausanne Luisa et Laurent ont ouvert une boulangerie artisanale, L'Union des Saveurs, au pied du Château Saint-Maire. Plus...

La revanche des boulangers à l’ancienne

Tradition Le Matin Dimanche Des artisans du pain se tournent vers les méthodes ancestrales, espérant ainsi redonner du sens et du goût à un secteur en péril. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.