La consommation de viande recule encore

SuisseEn 2018, les consommateurs suisses ont mangé 4000 tonnes de viande en moins que l'année précédente.

Les ventes annuelles de viande ont reculé pour la troisième fois d'affilée depuis 2015.

Les ventes annuelles de viande ont reculé pour la troisième fois d'affilée depuis 2015. Image: Photo d'illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La consommation de viande est en recul en Suisse. Par rapport à 2010, elle a diminué d?environ 7% par habitant. Seul le marché de la viande de poulet résiste à cette tendance. Et les morceaux à temps de cuisson court restent les mieux vendus.

L'an dernier, le commerce de détail suisse a vendu 217'904 tonnes de produits à base de viande. C'est environ 4000 tonnes de moins qu'en 2017, soit une baisse de près de 2%, a indiqué l'Office fédéral de l'agriculture (OFAG) jeudi. Les ventes annuelles ont ainsi reculé pour la troisième fois d'affilée depuis 2015.

Au total, le chiffre d'affaires des ventes de viande a reculé de 1,2%, à 4,63 milliards de francs. Le prix par kilo a augmenté en moyenne de 0,7%, passant à près de 21 francs par kilo de poids prêt à la vente.

Le poulet en vedette

La viande préférée des Suisses reste le poulet. Il s'agit du seul secteur en croissance dans le segment de la viande fraîche. Les ventes ont augmenté de 1,5% l'année dernière, passant à 49'700 tonnes. La hausse a notamment concerné les ailes de poulet ( 10,2%) et les nuggets et manchons ( 1,8%), alors que les ventes ont baissé de 2,9% pour les poulets entiers et les demi-poulets.

En parallèle, la production indigène a aussi pu être augmentée au détriment des importations. Le chiffre d'affaires du commerce de détail a augmenté de 1,1%, à 782 millions de francs, malgré le fait que la viande fraîche de poulet a été proposée légèrement meilleur marché l'année dernière.

Les autres viandes ont enregistré des baisses, notamment le veau (-6,3% en volume et -5,4% en chiffre d'affaires), l'agneau (respectivement -6,0% et -3,9%) et le porc (-5,9% et -2,4%). Le recul a été plus faible pour la viande de bœuf (-1,0% et -0,7%).

Malgré le recul des ventes de divers morceaux de choix comme les filets de veau ou d'agneau, les morceaux à temps de cuisson court (comme les entrecôtes, grillades, côtelettes ou nuggets) restent les morceaux préférés des Suisses. L'an dernier, près de 40% de la viande fraîche vendue a été commercialisée comme produits à temps de cuisson court, avec une part de chiffre d'affaires supérieure à 50%.

Moins de charcuterie

La charcuterie connaît la même évolution que la viande fraîche. L'an dernier, 86'710 tonnes de produits transformés à base de viande ont été vendues, soit 1,4% de moins qu'une année plus tôt. Le recul atteint notamment 2,9% pour le jambon cru, 2,8% pour le lard et la viande séchée et 2,4% pour le jambon.

Le recul du chiffre d'affaires a pu être quelque peu compensé grâce à des prix plus élevés. La seule croissance notable des ventes a été constatée dans le cas des pâtés et des terrines. Pour des prix identiques, les ventes ont augmenté de 1,3%, passant à 1684 tonnes l'année dernière. (ats/nxp)

Créé: 21.02.2019, 11h43

Articles en relation

De la viande avariée polonaise saisie dans l'UE

Santé La viande de boeuf provenant d'un abattage illégal polonais met en alerte les services sanitaires des pays européens. Plus...

Vente de viande de bovins malades: enquête

Pologne La justice polonaise a annoncé une enquête sur l'abattage et la mise en vente de bovins malades après un reportage sur le sujet. Plus...

«Surprises» au procès des «lasagnes au cheval»

France Il y a six ans éclatait le scandale des surgelés à la viande de cheval au lieu de bœuf. Les enquêteurs racontent leur étonnement lors des inspections. Plus...

La viande a toujours autant de succès à Noël

Suisse Selon les deux principaux distributeurs du pays, les produits carnés ont une place de choix dans les menus des fêtes de fin d'année. Plus...

Les Suisses préfèrent toujours la viande de porc

Consommation Les Helvètes ont consommé plus de 50 kg de viande par habitant l'an dernier. Un chiffre en baisse. Le veau et le cheval dégringolent. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 16 janvier 2020
(Image: Bénédicte) Plus...