Constantin dévoile les contours d'un futur «Matin Sports»

PresseDans une interview parue dans «L'Illustré», le Valaisan explique qu'il veut lever deux millions de francs pour démarrer une nouvelle formule en septembre.

Le président du FC Sion explique ce qu'il imagine après la fin du Matin papier prévue le 21 juillet.

Le président du FC Sion explique ce qu'il imagine après la fin du Matin papier prévue le 21 juillet. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

On le sait depuis la semaine dernière: un périodique Le Matin Sports est à l'étude. Le projet se ferait entre Tamedia et Christian Constantin. Ce mercredi, le président du FC Sion dévoile les contours de ce qu'il imagine dans les colonnes de L'Illustré. Mais d'emblée, il précise: «Je n’ai pas l’ambition de vouloir sauver Le Matin. (...) Avec 6 millions de pertes annuelles et moins de 10'000 abonnés, le journal est mort».

Raison pour laquelle il veut entièrement repenser ce modèle, soit en en faisant un périodique sportif publié 18 fois par an, «voire plus si le succès est au rendez-vous», dit-il. «Avec la disparition de "La Suisse" et maintenant du "Matin", deux quotidiens pluricantonaux qui jouaient le rôle de trait d’union entre les clubs et leurs publics, le sport romand est en danger. Il faut profiter du réseau du "Matin"pour maintenir le lien.»

Vidéo et radio internet aussi

Le président du FC Sion explique qu'un projet mixte, sur papier et digital, est à l'étude. Il pourrait démarrer à la rentrée en septembre. Il imagine y ajouter plus tard de la vidéo, du son, voire une station radio sur internet, pour faire vivre le tout sur les réseaux sociaux.

Le financement serait assuré notamment par les clubs de foot et de hockey. Des discussions sont en cours, assure Christian Constantin qui espère pouvoir lever ainsi 2 millions de francs. Quant à Tamedia, il mettrait son réseau de caissettes à disposition, ainsi que ses infrastructures. Le groupe zurichois pourrait participer au capital de départ à hauteur de 200'000 ou 300'000 francs, imagine-t-il. Il confie que Pietro Supino, le président du conseil d'administration de Tamedia, «quelqu’un d’ouvert et de sensé» lui a fourni tous les chiffres dont il avait besoin.

Pourquoi veut-il s'engager dans ce projet, lui demande L'Illustré. Le Valaisan répond: «Comme créateurs d’événements, nous avons tous besoin de supports de diffusion (...) Je peux imaginer vendre à un sponsor une loge au stade, un événement avec les joueurs et des pages publicitaires pour son business dans le journal, par exemple.»

Indépendance journalistique garantie

Il se défend cependant de vouloir un média qui soit à sa solde. Selon lui, l'indépendance des reporters ne serait pas remise en cause. «Les journalistes auront toute latitude de dire tout le mal qu’ils pensent de moi s'ils jugent que j'ai licencié un entraîneur à tort. C’est le modèle économique qu’il est urgent de changer, pas la ligne éditoriale.»

Christian Constantin le reconnaît aussi: si son projet échoue, il ne se lancera pas dans la création d'un nouveau journal. «Partir de zéro serait trop lourd et trop coûteux. Avec "Le Matin", la base est faite.»

Quant à l'avenir du Matin en version numérique uniquement, le président du FC Sion n'y croit pas. «Il y a encore deux ou trois générations qui sont attachées au papier. Pour moi, le digital reste pour l’instant une sorte de mesure d’accompagnement.»

Pour rappel, la première séance de médiation entre Tamedia et les représentants de son personnel s'est déroulée lundi. Elle a fait suite aux trois jours de grève la semaine dernière contre l'annonce de la fin du Matin papier et le licenciement de 36 personnes, dont 22 dans la rédaction.

(nxp)

Créé: 11.07.2018, 09h21

Articles en relation

Les Jeunes socialistes ont des vues sur «Le Matin»

Suisse L'organisation de jeunesse du PS veut barrer la route à Christian Constantin. Elle lance un projet pour sauver «Le Matin» papier. Plus...

Tamedia: fin de la première séance de médiation

Médias Un périodique sportif est à l'étude, mais Tamedia ne vend pas la marque «Le Matin» qui se transforme en version numérique. Plus...

Un périodique Le Matin Sports dans les rouages

Suisse Un projet de périodique «Le Matin Sports» est actuellement à l'étude entre Tamedia et Christian Constantin, président du FC Sion. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 18 septembre 2018.
(Image: Bénédicte) Plus...