Passer au contenu principal

SuisseLa Constituante valaisanne sur les rails

Jean Zermatten, ex-président du comité de l'ONU des droits de l'enfant, présidera le comité de la Constituante valaisanne composée de 13 membres.

Le projet de révision total de la constitution cantonale valaisanne est sur les rails. L'assemblée constituante élue le 25 novembre a tenu lundi sa session constitutive. Père du projet, Jean Zermatten, en sera le premier président.

Ancien président du comité de l'ONU des droits de l'enfant, Jean Zermatten a été élu par acclamation. Il présidera un comité de 13 membres, également élus par acclamation, qui aura pour tâche de mettre en place l'organisation de la Constituante.

Ce bureau transitoire établira un cahier des charges pour un poste de secrétaire général qui sera mis au concours. Il devra ensuite proposer un projet de règlement d'organisation. Charge à lui également de définir le découpage des thématiques à aborder et la manière dont les commissions vont travailler.

Un souffle créatif

Le véritable travail de réflexion sur la future constitution cantonale pourra alors débuter.

Les 130 élus de l'assemblée ont quatre ans pour mener leur tâche à bien. Jean Zermatten a souhaité qu'un «souffle créatif s'élève dans la salle» et que les travaux soient menés dans un esprit de coopération et non de compétition. Il a émis l'espoir qu'en sorte un texte novateur et respectueux de chaque être humain, surtout des plus faibles.

La séance a été ouverte par la présidente du gouvernement cantonal Esther Waeber-Kalbermatten. Elle a estimé que la Constituante était l'opportunité de créer les bases du Valais de demain et a souhaité une constitution progressiste digne d'un Etat de droit libre.

Chef du département des institutions, Frédéric Favre voit dans cette Constituante «une chance incroyable de pouvoir s'arrêter pour penser le Valais de demain».

Après les souhaits de bienvenue, le Conseil d'Etat a quitté la salle. Présidée par le doyen d'âge, l'assemblée a validé les mandats des 130 membres par acclamation avant de procéder à l'assermentation nominale de chaque élu. La Constituante siégera dans la salle du Grand Conseil. Contrairement à la disposition politique du parlement dans la salle, les élus de la constituante sont groupés par districts.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.