Passer au contenu principal

La contestation grandit contre les pubs «invasives»

Les initiatives se multiplient pour réguler ou bannir l’affichage commercial. Exemples à Lausanne et Genève.

Au début de l’année, les Genevois ont eu un aperçu de ce à quoi ressemblerait une ville «sans pub» lors de la transition entre deux exploitants de panneaux d’affichage. Les habitants en avaient profité pour dessiner sur les supports vierges.
Au début de l’année, les Genevois ont eu un aperçu de ce à quoi ressemblerait une ville «sans pub» lors de la transition entre deux exploitants de panneaux d’affichage. Les habitants en avaient profité pour dessiner sur les supports vierges.
Keystone

Les panneaux publicitaires sont-ils une source de pollution visuelle poussant à la surconsommation ou un levier économique indispensable aux finances publiques? Le débat n’est pas nouveau, mais les détracteurs de l’affichage commercial se font de plus en plus entendre. Après s’être fait remarquer ces dernières années par des coups d’éclat militants – un Front de libération de l’invasion publicitaire avait masqué des panneaux à Fribourg, notamment – le mouvement de contestation occupe le terrain politique dans plusieurs grandes villes de Suisse, dont Genève et Lausanne.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.