Convoyeur de fonds braqué: un Suisse arrêté à Annecy

GenèveUn homme avait été interpellé en Haute-Savoie le jour du braquage le 1er novembre à Chêne-Bourg (GE). Le second individu, en fuite, a été arrêté jeudi à Annecy.

Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Deux personnes soupçonnées d'être les auteurs du braquage raté d'un convoyeur de fonds, le 1er novembre dernier à Chêne-Bourg (GE), ont été interpellées en France. L'un des prévenus est de nationalité suisse. La justice genevoise a demandé son extradition.

Le convoyeur de fonds avait été attaqué par un individu armé d'un pistolet alors qu'il transportait de l'argent d'un bureau de change vers un fourgon blindé, a rappelé vendredi le Ministère public genevois. L'employé avait réussi à mettre son agresseur en fuite. Ce dernier avait alors enfourché une moto conduite par un complice.

Le pilote, 28 ans, avait été interpellé en Haute-Savoie le jour du braquage avorté grâce à une opération de police menée par les Genevois conjointement avec les forces de l'ordre françaises. Le second individu, de nationalité suisse, également âgé de 28 ans, a quant à lui été arrêté jeudi à Annecy. (ats/nxp)

Créé: 28.11.2014, 16h48

Articles en relation

Un convoyeur de fonds braqué en pleine journée près de Genève

Vol raté Un employé sortait d'un bureau de change lorsqu'il a été mis en joue par un homme. Lui et son complice ont fui sur une moto avant de se cacher dans la forêt. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.