Passer au contenu principal

Coronavirus en Chine: faut-il s'inquiéter en Suisse?

Le virus qui sévit en Asie est encore peu connu. L'expert Laurent Kaiser fait le point sur les risques et les mesures à prendre.

Un nouveau virus, semblable au SRAS (syndrome respiratoire aigu sévère), se propage en Asie. Quel est le danger? Le Pr Laurent Kaiser, médecin responsable du Centre des maladies virales émergentes aux Hôpitaux universitaires de Genève (HUG), répond à nos questions.

Les transmissions entre humains de ce virus sont confirmées. Faut-il s’en inquiéter? Cela mérite en tout cas une action de santé publique agressive. Nous sommes en présence d’un virus qui peut se propager, mais on ne connaît pas encore l’efficacité de sa transmission entre humains (s’il se transmet facilement par voie aérienne ou s’il faut un contact rapproché). Un individu porteur de la grippe saisonnière peut contaminer une ou deux personnes. Si ce nouveau virus a une telle capacité, c’est inquiétant, car personne n’est immunisé. Nous ne savons pas non plus quelle est la gravité des maladies associées. Cela peut être un rhume ou une pneumonie, comme pour la grippe. Mais nous manquons pour l’instant d’informations. Nous n’avons par exemple pas de carte épidémiologique détaillée des transmissions et nous ne savons pas si elles se sont produites en famille, dans la communauté ou à l’hôpital.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.