«En restant confinés, nous sauverons des vies»

CoronavirusLe conseiller d'Etat valaisan Frédéric Favre a été testé positif au Covid-19. Isolé à son domicile, il reste serein. Interview.

Le conseiller d’État valaisan Frédéric Favre a contracté le Covid-19.

Le conseiller d’État valaisan Frédéric Favre a contracté le Covid-19. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le gouvernement valaisan tiendra sa séance hebdomadaire par conférence téléphonique, ce mercredi. Et pour cause: le chef du Département de la sécurité, des institutions et du sport, Frédéric Favre (PLR), a contracté le Covid-19. Ses proches sont en autoquarantaine, a indiqué mardi l’État du Valais. Le conseiller d’État, père de famille, nous a répondu en fin de journée. Au téléphone, sa voix est calme et sereine.

Comment vous portez-vous?
Je suis un peu fatigué, mais ça va.

Comment avez-vous appris que vous étiez infecté?
Tous les membres du gouvernement ont décidé de passer le test ce lundi, pour savoir si des mesures spéciales devaient être prises. C’est là que j’ai été testé positif, au contraire de mes collègues.

Vous vous sentiez malade?
J’ai eu de grosses douleurs musculaires hier (ndlr: lundi), tout d’un coup. Mais je n’avais pas de fièvre ni de toux, et ce n’est toujours pas le cas. Pour les médecins, je suis un peu une exception puisque je n’ai pas les principaux symptômes du coronavirus. Ils pensent que je l’ai attrapé le week-end dernier. J’ai pourtant suivi les recommandations des autorités sanitaires, je n’ai pas vu trop de monde. Mais il a peut-être suffi que je touche un objet infecté quelque part, je ne sais pas.

Aujourd’hui, vous êtes inquiet?
Non. J’ai 40 ans et suis en bonne santé. Je n’ai pas les mêmes soucis que peuvent avoir des personnes qui souffrent d’autres maladies. Avec ma famille, nous restons confinés à la maison, pour éviter de contaminer des personnes vulnérables. C’est l’essentiel. C’est comme ça que nous allons sauver des vies.

Vos enfants, eux, sont-ils anxieux?
Comme des enfants qui s’inquiètent quand un parent est malade.

Et pour la conduite de votre département, comment faites-vous?
Je travaille à distance, comme je le faisais parfois pour d’autres raisons. Mes chefs de service n’ont pas besoin de m’avoir dans leur dos! Nous restons en contact par mail et par téléphone. C’est simplement la durée qui va changer.

Créé: 17.03.2020, 21h51

Articles en relation

L’état d’urgence sanitaire va enfin unifier les règles

Coronavirus Le Conseil fédéral prend le pouvoir et imposera sa loi aux Cantons de façon uniforme. Tous les partis politiques applaudissent. Plus...

Coronavirus: des analyses devront dire qui a été infecté ou pas

Santé Une immunité collective sera atteinte quand une certaine proportion de la population aura été touchée. Mais il faudra le vérifier. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.