Unia et les entrepreneurs demandent l'arrêt des chantiers

CoronavirusLe syndicat et la Fédération vaudoise des entrepreneurs jugent que «tous les chantiers et ateliers pour lesquels les mesures de l’OFSP ne peuvent pas être garanties» doivent fermer.

Image: Chris Blaser

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Mobilisation commune pour une grogne toujours plus diffuse. Le syndicat Unia et la Fédération vaudoise des entrepreneurs demandent au Conseil d’État vaudois l’arrêt immédiat sur tout le territoire cantonal de tous les chantiers et ateliers pour lesquels les mesures de l’OFSP ne peuvent pas être garanties. Ils lui ont adressé ce mercredi un courrier.

Fédération et syndicat disent leurs vives inquiétudes pour leur personnel et font trois constats. Premièrement, les très nombreuses interactions entre les différents corps de métier sur les chantiers sont propices à la propagation du virus.

Inquiétude pour la santé des employés

Deuxièmement, de nombreux entrepreneurs sont inquiets de la santé de leurs employés et pour la survie de leur entreprise. De surcroît, une partie grandissante du personnel dit sa forte inquiétude tant les mesures sanitaires sont difficiles à respecter.

Enfin, plusieurs fournisseurs renoncent à approvisionner les chantiers, dit le communiqué commun. Il demande donc à ce que soit décrété un «arrêt immédiat». «Sauf les services de piquet et des interventions d’urgence – comme c’est le cas aujourd'hui pour d’autres secteurs d’activité.»

Demande de garanties

Si ce grand coup d'arrêt est prononcé, la fédération et le syndicat demandent aussi des garanties pour les entreprises:

«1. Les entreprises du secteur vaudois de la construction qui subissent cette décision sont éligibles aux indemnités pour réduction de l’horaire de travail (RHT) selon le régime assoupli entré en vigueur dans le cadre de la pandémie de COVID-19.

2. Les entreprises de la construction ont accès aux autres mesures d’aides financières nécessaires à la couverture des salaires et à la compensation des importantes pertes d'exploitation résultant des mesures prises par les autorités.

3. Les entreprises de la construction bénéficient de la suspension, sans pénalité, du paiement des impôts fédéraux directs, de la TVA, des impôts cantonaux et communaux ainsi que des taxes cantonales et communales. De même, elles obtiennent des plans de paiement des cotisations des assurances sociales et des allocations familiales.»

Des communications de l'État devraient être faites ce mercredi en fin d'après-midi, à l'issue d'une grande conférence de presse.

Créé: 18.03.2020, 13h17

Prise de position de la Ville de Lausanne

Grégoire Junod, le syndic de Lausanne indique que «la ville (respectivement la Municipalité) appelle de ses vœux une solution nationale rapide, qui préserve à la fois la santé des travailleurs, l’emploi et les salaires mais également la pérennité de toutes les entreprises, dont beaucoup de PME, du secteur de la construction. On doit notamment permettre l’accès du secteur de la construction à la réduction de l’horaire de travail. Si aucune solution rapide ne devait être trouvée, la Ville prendra ses responsabilités et veillera à fermer, en concertation avec les entreprises et les syndicats, tous les chantiers qui ne permettent pas de garantir les règles sanitaires imposées par la Confédération et le canton.»

Articles en relation

«À situation exceptionnelle, solutions exceptionnelles»

Emploi Le Centre patronal demande la suspension du paiement des impôts et de la TVA, entre autres mesures urgentes, pour permettre aux entreprises et aux indépendants de survivre à la crise épidémique. Plus...

PME et indépendants jouent la montre

Coronavirus Le manque de liquidités plonge les petites entreprises dans l’angoisse. Témoignages. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.