Passer au contenu principal

Une bouée à 1,2 million pour les médias vaudois

Le Conseil d’État a décidé une campagne d’annonces exceptionnelle pour soulager les pertes financières actuelles.

Illustration
Illustration
Keystone

Pour les médias, la pandémie de Covid-19 en cours a des effets très contrastés: si leurs audiences, notamment pour ceux disposant d’un site internet, sont souvent en forte hausse, leurs revenus publicitaires sont, eux, en chute libre. Également privés de leur matière première rédactionnelle faite d’annonces et de comptes rendus d’événements locaux, certains journaux régionaux ont réduit, voire carrément suspendu, leur parution. Des journalistes ont également été déjà licenciés.

Face à cette situation exceptionnelle, le Conseil d’État vaudois a décidé un soutien qui l’est tout autant, sous la forme d’un plan d’annonces d’intérêt public et sanitaire pour un montant total de 1,2 million de francs.

Aide d’urgence

Dans un communiqué publié jeudi, l’Exécutif cantonal annonce que cette aide d’urgence sera soumise à la Commission des finances du parlement. Il précise aussi qu’elle n’a aucun lien avec un projet de décret actuellement en consultation auprès d’une commission du Grand Conseil, qui prévoit, lui, des mesures de soutien à la diversité des médias pour un montant total de 6,2 millions de francs, mais répartis sur une durée de cinq ans.

Ces initiatives vaudoises font écho à des démarches similaires en cours à Berne. Ces derniers jours, deux commissions du National et des États ont invité le Conseil fédéral à prendre des mesures pour soutenir les médias dont la survie serait menacée. Il en a résulté un changement de position de l’Exécutif, qui sollicite désormais un soutien élargi aux médias devant le parlement.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.