Passer au contenu principal

«Pour une fois qu’il y a du soleil, on va pas se priver»

Apparemment peu concernés par les mesures de protection préconisées, les ados peinent à ne pas traîner dehors.

Au skatepark de Nyon, les ados pratiquent le coude à coude pour se saluer.
Au skatepark de Nyon, les ados pratiquent le coude à coude pour se saluer.
OLIVIER VOLGESANG

Lundi, premier jour de fermeture des écoles vaudoises, les adolescents ont profité d’une première grasse matinée avant de sortir en masse durant l’après-midi. Il faisait beau, chaud, et voir les copains était pour beaucoup la seule occupation possible. «Le skatepark de Nyon était bondé. D’autres se réunissaient au parc du Cossy à dix, vingt, sans se soucier des mesures de protection et de distance contre le coronavirus», note Benzo Sarate, travailleur social de proximité. Même constat à Étoy ou sur la plage de Préverenges, qui a fait le plein de jeunes dès le week-end.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.