Passer au contenu principal

Un Grand Conseil en hibernation, mais prêt à engager des fonds

Seuls la Commission des finances et le bureau du Grand Conseil feront tourner la machine institutionnelle.

Après les séances plénières, le Grand Conseil suspend les séances de commission. Une mesure dictée par l'interdiction de tenir des réunions de plus de dix personnes. «Seuls le bureau du Grand Conseil et la Commission des finances travaillent encore, notamment en délégation présidentielle», précise le secrétaire général du Grand Conseil, Igor Santucci. C’est primordial. Car même si la situation critique que nous vivons pousse certains à réclamer l'état d’urgence, le Conseil d’État n’a pas les pleins pouvoirs. Il doit, par exemple, avoir l’aval du parlement pour pouvoir débloquer des montants importants.

«La question financière est réglée»

«Aujourd'hui, on peut dire que la question financière est réglée entre la Commission des finances (Cofin) et le Conseil d’État, assure Alexandre Berthoud (PLR), président de ladite commission. Lors de la dernière séance de la Cofin, jeudi passé, nous avons mis en place un processus pour pouvoir engager des fonds, si nécessaire.» Comme la Cofin compte quinze commissaires, elle peut travailler en délégation présidentielle, constituée du président et de deux vice-présidents, afin de respecter les mesures prises pour lutter contre la propagation de virus.

Le printemps est également la saison durant laquelle le Parlement contrôle et valide les comptes de l’État de Vaud. «Le Grand Conseil doit en principe prendre acte des comptes avant le 30 juin, indique Alexandre Berthoud. Mais vu la situation, cela ne me pose pas de problème si ces comptes sont validés en septembre. Cela aurait été plus gênant avec le budget.»

Luisier en petit comité

Le bureau du Grand Conseil se réunira, lui, mardi pour assermenter Christelle Luisier. Sans cela, la nouvelle élue du Conseil d’État ne pourrait pas y siéger. La «cérémonie» se tiendra dans la salle du Grand Conseil, sans les députés, sans le public et sans les médias. Une délégation du gouvernement réduite au strict minimum, c’est-à-dire la présidente Nuria Gorrite et le chancelier Vincent Grandjean, sera présente. L’assermentation sera retransmise en direct à 11h00 sur le site du Grand Conseil.

Voir le contenu

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.