Passer au contenu principal

Un pasteur bâlois s’excuse après avoir souhaité la mort de Trump

Le pasteur Martin Dürr avait comparé le président américain au régime hitlérien en évoquant la lutte contre le coronavirus. Il se rétracte et assure avoir été mal compris.

Avec les excuses et regrets du pasteur, l’affaire semble désormais close.
Avec les excuses et regrets du pasteur, l’affaire semble désormais close.
Keystone

Le pasteur Martin Dürr se rétracte. Fâché par l’attitude du président Donald Trump dans la crise du coronavirus, l'homme d'Église avait émis à Pâques sur Facebook le souhait que le «dictateur fasciste soit tué», relatait dimanche la «BaslerZeitung».

Aujourd’hui, l’homme d’église s’en excuse. «Mon texte parlait du principe de désobéissance civile, manifestement de manière peu judicieuse. Cela n’a jamais été un appel à ce que quelqu'un soit tué. Je regrette beaucoup que cela ait été compris ainsi», indique-t-il mardi, cité par le «Blick».

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.