Passer au contenu principal

Mon patron peut-il me forcer à prendre des vacances pendant l'épidémie?

À l’approche des vacances de Pâques, la question agite les milieux professionnels. Les réponses d’un spécialiste FSA en droit du travail, l’avocat lausannois Éric Cerottini.

Pour l’avocat Éric Cerottini, spécialiste en droit du travail, des vacances forcées peuvent être ordonnées par l’employeur, mais seulement si elles apparaissent comme absolument nécessaires, en raison de circonstances extraordinaires et inattendues.
Pour l’avocat Éric Cerottini, spécialiste en droit du travail, des vacances forcées peuvent être ordonnées par l’employeur, mais seulement si elles apparaissent comme absolument nécessaires, en raison de circonstances extraordinaires et inattendues.
DR

Coronavirus oblige, la nouvelle n’a pas provoqué de manifestations. Et pourtant, le dimanche 22 mars, le Parlement français a voté un plan d’urgence sanitaire permettant à un employeur d’imposer à ses salariés de prendre des congés durant le confinement. La mesure ne peut porter que sur six jours ouvrables au maximum, et elle ne peut concerner que les reliquats des vacances de 2019, ou les congés qui sont à prendre d’ici au 31 mai prochain. Pas question d’anticiper sur les vacances d’été et d’automne, comme le gouvernement l’avait imaginé. Et puis la mesure ne peut être prise qu’avec un accord collectif dans l’entreprise ou dans la branche.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.