Passer au contenu principal

Les premiers malades de France sont arrivés en Suisse

Pour soulager la détresse des hôpitaux alsaciens, trois cantons ont répondu en quelques heures. L’émotion en prime.

L’hôpital de Mulhouse, saturé, évacue des patients sur d’autres sites, dont des hôpitaux suisses.
L’hôpital de Mulhouse, saturé, évacue des patients sur d’autres sites, dont des hôpitaux suisses.
AFP / Sébastien Bonzon

Vendredi après-midi, quand Brigitte Klinkert a envoyé ses mails d’appel à l’aide en Suisse et en Allemagne, elle n’y croyait pas vraiment. Depuis trois semaines, cette présidente du Conseil départemental du Haut-Rhin voit sa région s’enfoncer peu à peu dans la crise du coronavirus, jusqu’à devenir la plus touchée du pays. L’Alsace en général et plus particulièrement les hôpitaux de Mulhouse et de Colmar sont totalement débordés, et le pic de la contagion n’est toujours pas en vue.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.