Passer au contenu principal

Réquisitionné en France, le médecin balisera plus tard

Le neurologue vaudois, Alexandre Croquelois , travaille à Boulogne-sur-Mer. Il n’est pas près de revoir ses trois enfants, confinés à Lausanne.

DR

Alexandre Croquelois enlève son masque pour répondre au téléphone. Il est 11h30 mardi matin, le neurologue a fini la visite à ses patients du Centre hospitalier de Boulogne-sur-Mer. La tournée n’est plus très longue: seules les urgences sont aujourd’hui admises dans le service. «On continue notre travail, mais on est préréquisitionné pour donner un coup de main aux pneumologues et aux réanimateurs dans quelques jours, quand il y aura besoin. On apprend sur le tas», raconte le médecin de 50 ans.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.