Passer au contenu principal

«On court le risque que PLR et UDC conservent leur majorité»

Le chef des socialistes au parlement, le Vaudois Roger Nordmann, publie un document sous forme d’avertissement.

Dans la perspective des Fédérales, le socialiste vaudois Roger Nordmann lance une mise en garde aux électeurs.
Dans la perspective des Fédérales, le socialiste vaudois Roger Nordmann lance une mise en garde aux électeurs.
Anthony Anex, Keystone

Le prochain parlement fédéral ne sera pas forcément plus social, plus écolo et plus féministe, avertissez-vous. Pourquoi?

La situation au Conseil des États est incertaine et vu la faiblesse du PDC et l’insuccès de ses nouvelles méthodes de communication, on court le risque qu’à la fin l’UDC et le PLR maintiennent leur majorité au Conseil national. Le point central, c’est l’équilibre du parlement. Il faut absolument éviter qu’un mouvement populiste demeure le plus grand groupe de l’Assemblée fédérale. Et le seul parti qui a le potentiel de contrebalancer la force du groupe UDC – 74 sièges aujourd’hui – est le Parti socialiste, avec ses 54 sièges.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.