Passer au contenu principal

Des crèches pour attirer les femmes à l'armée?

L'armée cherche à recruter plus de femmes. Mais il faudrait qu'elle s'améliore notamment avec des tenues plus attrayantes ou la mise à disposition de crèches.

Tenues peu confortables, manque de crèches et propos sexistes détourneraient les femmes de l'armée, selon des soldates.
Tenues peu confortables, manque de crèches et propos sexistes détourneraient les femmes de l'armée, selon des soldates.
Keystone

Les femmes sont encore très peu nombreuses à l'armée. Elles ne sont en effet que 120 sur les 11'200 recrues à avoir pris du service lundi dernier. Du coup, l'armée aimerait augmenter ses effectifs féminins à un taux d'au moins 10%. Et elle chercherait différents moyens pour attirer les dames. Parmi les options envisagées, figure celle de la mise à disposition de crèches, note lundi 20 Minuten.

Pour plusieurs soldates interrogées, l'idée est bonne. Car il est difficile de concilier l'armée et la famille, souligne ainsi une militaire qui estime que cette option devrait aussi être offerte aux hommes. Du côté de l'armée, le président de la Société suisse des officiers, Stefan Holenstein, estime que l'armée en fait déjà beaucoup pour attirer les femmes, mais si celles-ci sont nombreuses à effectuer leur service militaire, cette option pourrait être envisagée.

Une autre soldate estime que c'est d'abord un changement de mentalité qui doit s'imposer au sein des troupes, en particulier en ce qui concerne les remarques sexistes. Pour elle, il vaudrait mieux qu'on apprenne d'abord aux recrues masculines que ce genre de propos ne sont pas de mise à l'armée. Une collègue lieutenante abonde: cette ambiance est dissuasive pour les femmes, estime-t-elle.

Habits plus attrayants

Cette dernière suggère aussi que l'armée s'améliore en termes de vêtements. Si elle n'a rien contre les habits unisexe jugés plutôt confortables, elle estime que le tissu, rugueux et rêche, n'est pas agréable pour la peau. La conseillère nationale UDC Yvette Estermann va dans le même sens. «Des vêtements appropriés, plus confortables et plus attrayants seraient certainement un avantage pour les femmes», déclare-t-elle.

Autre point qui pourrait détourner les femmes de l'armée: les efforts physiques comme les marches difficiles ou le manque de sommeil, avancent-elles. Un avis partagé par de nombreux collègues masculins. Au point que l'armée a décidé de prendre des mesures en ce sens pour rendre l'école de recrues plus attractive.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.