Passer au contenu principal

La crise plombe les chiffres de la Loterie Romande

Le confinement fait chuter les ventes de 40%. Les subventions aux associations d’utilité publique pourraient en pâtir.

Les points de vente se fermant petit à petit, il devient difficile de pouvoir remplir sa grille de Loto.
Les points de vente se fermant petit à petit, il devient difficile de pouvoir remplir sa grille de Loto.
JEAN-PAUL GUINNARD

Crise du coronavirus oblige, les temps sont durs pour les jeux de loterie. Voilà plus de deux semaines que la Loterie Romande (LoRo) accuse une forte baisse de ses activités. «Nous avons subi un changement radical depuis le 16 mars, indique Jean-Luc Moner-Banet, directeur général de l’institution. Nous avons connu un premier effet très impactant, à savoir la fermeture de la moitié des revendeurs environ. Cela a baissé nos ventes de près de 40%.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.