Passer au contenu principal

SpiritualitéLe dalaï-lama en visite à Bâle

Il faut apprendre aux enfants des valeurs éthiques et morales et non religieuses. Le dalaï-lama, en visite à Bâle, a donné son approche d'un monde pacifique.

Le dalaï lama prend la parole à la cérémonie religieuse à la St-Jakobshalle. (Bâle, 7 février 2015)
Le dalaï lama prend la parole à la cérémonie religieuse à la St-Jakobshalle. (Bâle, 7 février 2015)
Keystone
Le dalaï lama prend la parole à la cérémonie religieuse à la St-Jakobshalle. (Bâle, 7 février 2015)
Le dalaï lama prend la parole à la cérémonie religieuse à la St-Jakobshalle. (Bâle, 7 février 2015)
Keystone
Manifestations contre la venue du dalaï lama. (Bâle, 7 février 2015)
Manifestations contre la venue du dalaï lama. (Bâle, 7 février 2015)
Keystone
1 / 7

Le guide spirituel des Tibétains était l'hôte ce samedi 7 février de la communauté tibétaine de Suisse et du Liechtenstein (TGSL).

Les guerres au nom de la religion ne sont pas acceptables, a-t-il déclaré aux médias, à l'issue d'une cérémonie religieuse à la St-Jakobshalle. Quelque 7600 personnes s'étaient inscrites. Tous les billets d'entrée ont été vendus en peu de temps. Le Conseil d'Etat de Bâle-Ville l'a de son côté invité pour un repas de midi informel.

Le lauréat du prix Nobel de la paix de 1989 est en visite à Bâle pour la deuxième fois. Depuis 2011, il s'est en revanche complètement retiré de la politique, a-t-il expliqué. Il se consacre depuis aux questions philosophiques et religieuses.

Le dalaï-lama a expliqué deux textes fondamentaux du bouddhisme tibétain. «La tolérance et le respect sont centraux», a-t-il rappelé.

Concernant les crises actuelles, il estime que les enfants manquent de compassion. Il faut les sensibiliser davantage. Selon le dalaï-lama, il faudrait enseigner l'éthique et la morale aux enfants dès la 8e année, mais pas sous forme de cours de religion.

Deux manifestations

Le guide spirituel s'est déjà rendu plusieurs fois en Suisse. Outre sa visite à Bâle en 2001, il s'est notamment rendu à Lausanne en 2009 et en 2013, ainsi qu'à Fribourg et Berne. Pour protester contre sa présence à Bâle, un rassemblement a été organisé samedi et dimanche devant la St-Jakobshalle.

Selon la police, ils étaient plus de 500 personnes. Les manifestants accusent le dalaï-lama d'imposer l'interdiction de la pratique du culte de Dorje Shugden, déité bouddhiste répandue.

Environ 300 fidèles au dalaï lama étaient eux réunis pour une contre-manifestation. Tout s'est passé de manière pacifique, selon la police.

La communauté tibétaine de Suisse et du Liechtenstein compte 6500 membres. Fondée en 1973, elle est la plus grande du genre en Europe.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.