Davantage de vacances pour les employés qui voyagent en train

PolitiqueUne élue propose plus de jours de congé pour ceux qui délaisseraient l’avion.

La conseillère nationale Samira Marti (PS/BL) veut inciter les vacanciers à prendre le train.

La conseillère nationale Samira Marti (PS/BL) veut inciter les vacanciers à prendre le train. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Voyager en train plutôt qu’en avion alors que le premier prend plus de temps et coûte cher? Le dilemme taraude nombre de vacanciers soucieux de réduire leur empreinte carbone et de s'engager pour le climat. Une élue socialiste a une idée qui pourrait les aider à trancher: préférer le rail aux airs donnerait droit à des congés supplémentaires.

La conseillère nationale Samira Marti (PS/BL), qui joue sa réélection dimanche, vient d’annoncer au «Blick» un projet de motion en ce sens. Le projet, déjà écrit, serait déposé en décembre. Il exigerait du Conseil fédéral qu’il examine la proposition suivante: une personne présentant à son employeur un billet de train international ou une «offre comparable» recevra davantage de jours de congé pour la durée du voyage en question. Ainsi un collaborateur qui projette de gagner Londres en train - soit un parcours d'environ quinze heures aller-retour - aurait droit à deux jours bonus de congé. Les employés de la Confédération joueraient les cobayes: la conseillère nationale propose qu’ils soient les premiers à tester ce modèle.

Miser essentiellement sur des interdits n’est pas la voie à suivre, défend Samira Marti, qui appelle à examiner «d’autres mesures, en particulier celles qui sont socialement soutenables». L’élue regrette que voyager en train soit réservé aux revenus plus élevés. Si une taxe sur les billets d’avion doit permettre de rendre le rail plus attractif financièrement, un bonus vacances pourrait convaincre ceux refroidis par la perspective de gaspiller une bonne partie de leurs jours de congé dans un wagon.

Sa proposition est bien accueillie du côté des syndicats. Interrogé par le «Blick», le président de Travail Suisse, le conseiller national Adrian Wüthrich (PS/BE) la juge «constructive» et digne d’être étudiée. La réaction est tout autre du côté des employeurs. L’Union patronale suisse rejette l’idée, estimant qu’il n’appartient pas aux employeurs de s’immiscer dans les comportements privés, sans liens avec le travail, de leurs collaborateurs.

Créé: 15.10.2019, 11h41

Articles en relation

Taxer l’avion, l’idée qui divise les partis

Forts en thème (1/4) Faut-il des taxes pour réduire notre empreinte carbone? L’idée ne séduit pas tous les candidats vaudois aux États. Plus...

Feu vert des États pour des mesures contre le CO2

Parlement fédéral Les sénateurs réparent le «fiasco» du Conseil national. Mais tous les élus ne sont pas pour la taxe sur les billets d’avion. Plus...

Swiss craint une taxe nationale sur les billets d’avion

Environnement La compagnie juge qu’un tel supplément ne peut être introduit qu’au niveau international. Les Etats en débattent ce lundi. Plus...

Des élus rêvent de wagons-lits arrimés à ceux de fret

Mobilité Des politiques suisses et français souhaitent combiner transport de passagers et de marchandises. Les CFF sont sceptiques. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 12 décembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...